samedi 8 mars 2014

Sayed Nasrallah : les atrocités en Afghanistan et en Algérie offrent l'exemple de ce qui menace la Syrie

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, le Sayed Hasan Nasrallah, daté du 16 février 2014, à l'occasion de la commémoration annuelle des dirigeants martyrs du Hezbollah.

Sélection et sous-titres : TheKeysToEternity (https://www.youtube.com/user/TheKeysToEternity)

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr





Retranscription :



Eh bien, (regardez donc) l’expérience de l’Afghanistan. Les groupes djihadistes d’Afghanistan ont combattu l’une des deux armées les plus puissantes du monde, (à savoir) l’armée soviétique, et lui ont infligé une défaite en Afghanistan. Ensuite, les soviétiques se sont retirés, que Dieu en fasse un bienfait... Mais une coalition de factions djihadistes, parce que certaines d’entre elles avaient cette idéologie takfirie, radicale, impitoyable, sanglante et assassine (se sont levés contre les unes contre les autres), et ils ont même fabriqué un hadith qu’ils ont faussement attribué au Prophète : « Je suis venu à vous avec le massacre. » Cela ne peut pas venir de la religion de Dieu, ni de la religion du Messager de Dieu, ni de la religion d’aucun des Prophètes de Dieu Tout-Puissant. 

Parce que certaines personnes avaient cette mentalité takfirie, les factions djihadistes afghanes entrèrent dans un conflit sanglant les unes contre les autres. Tout ce qu’ils ont détruit en fait de quartiers, de villes, de villages, ce qu’ils se sont mutuellement infligé en fait de morts et de blessés et tous les grands dirigeants djihadistes qu’ils ont tués, tout cela dépasse ce qu’avait fait l’armée soviétique elle-même. Et maintenant, où en est l’Afghanistan ?... Où en est Afghanistan ? Depuis le jour où les soviétiques se sont retirés, et jusqu’à aujourd’hui, indiquez-moi un seul jour où l’Afghanistan n’a pas connu de tueries, de blessés, de déplacements forcés, de destructions ou de difficultés de la vie. Indiquez-moi un seul jour où l’Afghanistan ait connu la paix, la joie de vivre. Tout cela est à cause de ces groupes takfiris. 

Eh bien, observons l’Algérie – car peut-être m’opposera-t-on que l’Afghanistan est un pays très montagneux avec des conditions particulièrement difficiles, ou je ne sais quoi. Eh bien, en Algérie, qu’est-ce que les groupes armés ont apporté et fait subir au peuple algérien ? Et qu’ont fait ces groupes armés entre eux, de leurs dirigeants se tuant les uns les autres aux conflits qui ont opposé différentes factions les unes aux autres ? 

Il n’est pas nécessaire de multiplier les exemples, ceux que nous avons évoqués sont suffisants, de sorte que nous ayons le temps de... 

Tu peux me changer cette montre ? Elle s’est éteinte...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire