All the content in ENGLISH is now published in resistancenewsunfiltered.blogspot.com

dimanche 16 septembre 2018

Hassan Nasrallah éclate en sanglots en évoquant le martyre de l'Imam Hussein

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 13 septembre 2018, à l'occasion de la troisième nuit du mois de Muharram, qui marque le début du calendrier hégirien et de la commémoration du martyre de l'Imam Hussein, tué le 10e jour de Muharram.
Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.  

Transcription :

[...] Et pour conclure mon développement de ce jour, le dernier aspect qui nous permet de connaître (la véritable valeur de) ce monde d'ici-bas, au sujet duquel le Prophète nous a dit que le fait de l'aimer est la source de toutes les erreurs (et péchés), est son statut méprisable aux yeux de Dieu. Ce monde n'a aucune valeur aux yeux de Dieu. Et ce n'est pas seulement qu'il n'a aucune valeur, mais il est méprisé et honni par Dieu le Très-Haut et l'Exalté. Il n'a aucune valeur.

jeudi 13 septembre 2018

Hommage de Hassan Nasrallah au Yémen : les Saoud sont les descendants des Quraysh

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 11 septembre 2018, à l'occasion de la première nuit du mois de Muharram, qui marque le début du calendrier hégirien et de la commémoration du martyre de l'Imam Hussein, tué le 10e jour de Muharram.


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.  

 


Transcription :

[...] Du fait des circonstances, à savoir les persécutions (contre les musulmans), la situation difficile, les événements (mort de son oncle Abou Talib et de son épouse Khadija, qui étaient ses protecteurs), le Prophète, que les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa famille, a commencé à penser sérieusement à une alternative à La Mecque.

samedi 1 septembre 2018

Hassan Nasrallah : l'Axe de la Résistance triomphe, les sanctions US sont un aveu d'impuissance

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

[Voir les quatre premières parties de ce discours : La guerre de 2006 et Daech, deux projets américains au service d'Israël ; Le Hezbollah est beaucoup plus fort qu'Israël ; Vaincu en Syrie, Israël quémande le retrait de l'Iran et du Hezbollah ; « L'accord du siècle » de Trump, Ben Salmane et Netanyahou a échoué]


Transcription :

[...] Quelle est la leçon à tirer de tout (ce que je viens d'exposer) ? J'arrive maintenant à cette conclusion. (Les Etats-Unis) n'ont plus qu'un seul moyen (de nous attaquer). Ils savent que les guerres ne mènent à aucun résultat. Hier, Son Eminence l'Imam (Khamenei), le Leader, que Dieu le préserve, alors qu'il parlait des Etats-Unis, a affirmé qu'il n'y aurait pas de guerre. Israël, les Etats-Unis et cet Axe (saoudien) savent bien que les guerres ne mèneront à aucun résultat, et qu'ils seront vaincus dans toutes les guerres s'ils envisagent de les lancer, car ils ont été vaincus dans les guerres actuelles et continuent à être vaincus.

L'alliance américano-saoudienne, assistée d'Etats (du Golfe et d'Occident), échoue (lamentablement) au Yemen face au peuple yéménite, qui a des ressources modestes mais des hommes et des femmes d'exception. Cette alliance, qui a également échoué en Irak, en Syrie et au Liban, et n'a réussi nulle part, sait bien que (toute guerre sera désastreuse pour elle).

jeudi 30 août 2018

Hassan Nasrallah : « L'accord du siècle » de Trump, Ben Salmane et Netanyahou a échoué

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


 

Transcription :

[...] Considérons maintenant (la situation à) Gaza, en Palestine, et en premier lieu à Gaza. Malgré la guerre destructrice, malgré le blocus sévère... Les Etats-Unis, Israël et leurs alliés s'attendaient à ce que Gaza se dirige vers la reddition, et qu'en échange de denrées alimentaires, de médicaments, d'électricité et d'eau (potable), Gaza leur cède absolument tout et accepte « l'accord du siècle » (censé liquider la cause palestinienne), et toute autre chose qu'on lui soumettrait, et accepte n'importe quelle résolution (du conflit), même aux dépens des droits des Palestiniens. Mais Gaza ne s'est pas soumise, ne s'est pas rendue et n'a pas signé (l'accord du siècle), malgré l'abandon du monde entier. Malgré l'abandon du monde entier. Et plus encore, Gaza a réinstauré et confirmé l'équation de la Résistance, répondant au bombardement par le bombardement, au sang par le sang, au feu par le feu.

vendredi 24 août 2018

Ahed Tamimi rend hommage à Hassan Nasrallah

Chaîne TV libanaise Al-Jadeed, 23 août 2018.

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

  

Voir également l'hommage de Hassan Nasrallah à Ahed Tamimi, auquel cette vidéo constitue une réponse.

Hassan Nasrallah : vaincu en Syrie, Israël quémande le retrait de l'Iran et du Hezbollah

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

Transcription :

[...] Deuxième point, Israël et la Syrie. (Les Etats-Unis et Israël) avaient prévu de faire tomber la Syrie si la Résistance au Liban était tombée en 2006. Car si la Résistance avait été vaincue en 2006, ils avaient prévu d'amener des forces multinationales au Liban –car l'armée israélienne n'aurait pas pu rester–, des forces américaines, françaises, anglaises, italiennes, etc., qui auraient pris position au Liban, fermé la frontière entre le Liban et la Syrie et assiégé la Syrie afin de la faire tomber. Cela ne s'est pas produit. Ces sept dernières années (de guerre) sont donc advenues pour faire tomber la Syrie d'une autre manière, à savoir cette guerre mondiale qui a été lancée contre la Syrie. 

mercredi 22 août 2018

Hassan Nasrallah : la guerre de 2006 et Daech, deux projets américains au service d'Israël

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription :

Je cherche refuge auprès de Dieu contre le démon lapidé. 

Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, et que les prières et les salutations soient sur notre Maître et Prophète, le Sceau des Prophètes Muhammad, ainsi que sur sa famille noble et pure, ses compagnons choisis et fidèles et l'ensemble des Prophètes et des Messagers. 

Que la paix soit sur vous tous, ainsi que la Miséricorde de Dieu et Ses Bénédictions.

O mes frères et sœurs, je vous félicite en ce jour, le jour de votre victoire historique et divine que Dieu, dans sa bonté, vous a octroyée, ainsi qu'au Liban, aux peuples de notre région et à la Communauté (arabo-musulmane), enregistrant ainsi une victoire écrasante qui a bouleversé beaucoup d'équations.

mardi 21 août 2018

Hassan Nasrallah : le Hezbollah est beaucoup plus fort qu'Israël

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription : 

[...] Commençons d'abord par Israël et le Liban. Où en sont les choses entre Israël et le Liban depuis 2006 à ce jour, 2018 ? Il est clair qu'Israël est dissuadé (de toute agression contre le Liban). Cet Israël qui toute sa vie s'en prenait au Liban pour les raisons les plus triviales ses avions venaient frapper le sud, la Bekaa, le nord, le Mont-Liban, jusqu'au cœur de la capitale. Vous vous souvenez tous de la situation avant 1982, et après 1982. Mais les choses ont changé, ils ne font plus rien de tel aujourd'hui. Et ce n'est pas du fait des bonnes manières (qu'aurait acquises) Israël, mais de l'équation (de dissuasion) imposée par la Résistance.

vendredi 17 août 2018

Hassan Nasrallah : Notre victoire en Syrie est imminente

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.



Transcription : 

[...] Nous célébrons aujourd'hui cet anniversaire (de la victoire de 2006) qui nous est cher. Cela fait maintenant douze ans que nous avons remporté cette victoire, et nous insistons sur l'importance de la célébration de cette occasion.

jeudi 16 août 2018

Le Hezbollah en guerre (5) : La naissance d'un Nouveau-Moyen-Orient (26 juillet 2006)

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah le 26 juillet 2006, au 14e jour de la guerre d'annihilation déclenchée par Israël.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés cet été.


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Je n'ai aucun intérêt pour une diplomatie qui viserait à ramener le Liban et Israël au statu quo ante. Je pense que ce serait une erreur. Ce que nous voyons ici, dans un sens, est la naissance, les contractions de l'enfantement d’un nouveau Moyen-Orient. Quoi que nous fassions, nous devons être certains que nous poussons les choses vers le nouveau Moyen-Orient et que nous ne retournons pas vers l'ancien. » Rapport spécial du Secrétaire d'Etat des Etats-Unis Condoleeza Rice, 21 juillet 2006.

« On nous demande toujours si, en capturant ces deux soldats, nous nous attendions ou pas à une réponse et à une réaction d'une telle ampleur. Mais laissez-moi vous dire autre chose : lorsqu'elle a capturé ces deux soldats israéliens, la Résistance, sans le savoir –je ne prétends pas qu'on le savait, on ne le savait pas–, a neutralisé le plus dangereux projet et le pire scénario de guerre contre le Liban, contre la Résistance au Liban et contre le peuple libanais. Voilà la vérité. Telle est la conclusion à laquelle nous sommes parvenus aujourd'hui. Du fait de la capture de ses deux soldats, l'ennemi israélien s'est retrouvé dans une situation difficile et humiliante, ne pouvant pas supporter un tel coup, et il a donc accéléré la guerre (d'annihilation) qu'il s'apprêtait de toute façon à lancer en septembre ou en octobre, (avec ou sans prétexte). L'importance de cette accélération réside en premier lieu dans le fait que l'ennemi a perdu l'élément de surprise. » Hassan Nasrallah, 26 juillet 2006.

lundi 13 août 2018

Norman Finkelstein : Israël n'a aucun droit de se défendre contre Gaza

Par Norman Finkelstein & Jamie Stern-Weiner

Selon le droit international, tout type de recours à la force à Gaza est interdit à Israël, quelles que soient les circonstances.


Traduction : http://sayed7asan.blogspot.com

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.  

Lior Mizrahi / Getty Images

Depuis le 30 mars 2018, date à laquelle les manifestations largement non violentes à Gaza ont commencé, la communauté internationale a fermement condamné les attaques armées israéliennes.

Une résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies a « déploré tout recours à la force excessif, disproportionné et indiscriminé par les forces israéliennes contre des civils Palestiniens », tandis que le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies dénonçait
« l'usage disproportionné et indiscriminé de la force ». Après que des snipers israéliens aient tué Razan al-Najjar, une ambulancière palestinienne non armée âgée de vingt-et-un ans, le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient a averti Israël qu'il « devait calibrer son utilisation de la force ». Dans un rapport accablant, Human Rights Watch a conclu que « le recours répété par les forces israéliennes à la force létale dans la bande de Gaza... contre des manifestants qui ne représentaient aucune menace imminente pour la vie peut constituer des crimes de guerre ».

Bien que ces condamnations soient les bienvenues, la question reste néanmoins de savoir si elles vont assez loin. En termes simples, est-ce qu'Israël a le droit de recourir à la force, de quelque manière que ce soit et quelles que soient les circonstances, contre la population de Gaza ?

vendredi 10 août 2018

American Pravda : Juifs et Nazis

Par Ron Unz*


Traduction : http://sayed7asan.blogspot.com

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure


Il y a 35 ans environ, j'étais assis dans ma chambre universitaire et je lisais le New York Times comme chaque matin, lorsqu'un article étonnant sur le nouveau Premier ministre israélien controversé, Yitzhak Shamir, a tout particulièrement attiré mon attention.

En ces temps anciens, la Grey Lady [surnom du New York Times] était une publication entièrement imprimée en noir et blanc, dépourvue des grandes photographies en couleurs de stars du rap et de longs récits sur les différents régimes diététiques qui occupent tant de place dans les médias actuels, et elle semblait également être beaucoup plus incisive dans ses reportages sur le Moyen-Orient. Environ un an plus tôt, le prédécesseur de Shamir, Menachem Begin, avait autorisé son ministre de la Défense Ariel Sharon à envahir le Liban et à assiéger Beyrouth, et le massacre de femmes et d'enfants palestiniens dans les camps de Sabra et Chatila qui s'ensuivit avait indigné le monde entier et suscité la colère du gouvernement américain. Cela a finalement conduit à la démission de Begin, Shamir, son ministre des Affaires étrangères, prenant sa place.

Avant sa surprenante victoire électorale de 1977, Begin avait passé des décennies dans le désert politique, étant considéré comme un homme inacceptable de la droite dure, et Shamir avait un passé encore plus extrême, les médias dominants américains rapportant librement sa longue implication dans toutes sortes d'assassinats de grande envergure et dans des attaques terroristes dans les années 1940, le décrivant en effet comme un individu très peu recommandable.

Compte tenu des activités notoires de Shamir, peu de révélations auraient pu me choquer, mais ce fut le cas de celle-ci. Apparemment, à la fin des années 1930, Shamir et sa petite faction sioniste étaient devenus de grands admirateurs des fascistes italiens et des Nazis allemands, et après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, ils avaient tenté à plusieurs reprises de contacter Mussolini et les dirigeants allemands en 1940 et 1941, espérant s'enrôler dans les puissances de l'Axe en tant que leur affilié palestinien, et entreprendre une campagne d'attaques et d'espionnage contre les forces britanniques locales, puis partager le butin politique après le triomphe inévitable d'Hitler.

mercredi 8 août 2018

Vladimir Poutine : « L'État profond américain est prêt à sacrifier Israël »

Rencontre avec les ambassadeurs et représentants permanents de la Russie, 19 juillet 2018.

Vladimir Poutine a participé à une réunion d'ambassadeurs et de représentants permanents de la Russie au sein d'organisations et d'associations internationales, où il a exposé les principaux objectifs de la diplomatie russe.

Source : http://en.kremlin.ru/events/president/news/58037


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.




Transcription :

[...] J'aimerais souligner que tous les projets commerciaux que nous mettons en œuvre avec l'Europe, y compris, par exemple, Nord Stream 2, sont uniquement commerciaux et économiquement viables. Ils n'ont aucune teneur politique et aucun agenda caché.

La clé pour assurer la sécurité et la sûreté en Europe consiste à développer la coopération et à restaurer la confiance, et non à déployer de nouvelles bases et infrastructures militaires de l’OTAN près des frontières de la Russie, comme cela se passe actuellement.

Putin Goes Off Script: “The Deep State Is Ready To Sacrifice Israel”

Meeting of ambassadors and permanent representatives of Russia, July 19, 2018.

Vladimir Putin took part in a meeting of ambassadors and permanent representatives of Russia at international organisations and associations, where he outlined the main goals of Russian diplomacy.


Video: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship

 

Transcript:

[...] I would like to emphasise that all the business projects that we are implementing with Europe, including, for instance, Nord Stream 2, are solely commercial and economically viable; they are not politically charged and have no hidden agenda.

The key to providing security and safety in Europe is in expanding cooperation and restoring trust, and not in deploying new NATO bases and military infrastructure near Russia’s borders, which is what is taking place now.

vendredi 3 août 2018

Hezbollah at War (4): Where is Hassan Nasrallah “Hiding”? (July 21, 2006)

Interview of Sayyed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, by Al-Jazeera channel, broadcast on July 21, 2006, the ninth day of the war against Israel.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship

 Where is Sheikh Nasrallah, the leader of Hezbollah, who Israel vowed to kill? In a Hermel bunker, a region in northern Lebanon, bordering Syria, according to Israeli military sources. [...] As soon as the Israeli strikes started, the leaders of the Shiite movement 'buried' themselves. Sheikh Nasrallah hidden in a bunker, Le Figaro, July 20, 2006.

jeudi 2 août 2018

The invocation that Sheikh Bahjat sent to Hassan Nasrallah before the 2006 war

Interview of Hezbollah Secretary General, Sayyed Hassan Nasrallah, on April 2, 2016, devoted to the memory of Sheikh Bahjat.

Translation: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.  


Transcript: 

[...]  A few months before the 33-days war, one of our brothers, a theology student in Qom (Iran) came –I forgot whether he informed me in person or told a brother who then informed me– and informed me that His Eminence Sheikh Bahjat –may God protect him, as we used to say then; now, we say may God Sanctify him– henceforth enjoined me to recite this invocation: ‘O my God, protect me with your invincible shield behind which You place whoever You want’. (I had to recite it every single day), three times in the morning and three times in the evening. I asked him if there was a particular reason for that, and he replied that he knew nothing and had only been instructed to convey this reminder (taught by the Prophet) to me.

mercredi 1 août 2018

Where was Hassan Nasrallah “Hiding” during the July 2006 War?

Interview of Hezbollah Secretary General Sayyed Hassan Nasrallah on September 3, 2012, by Al-Mayadeen TV channel.

Translation: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship

“Where is Sheikh Nasrallah, the leader of Hezbollah, who Israel vowed to kill? In a Hermel bunker, a region in northern Lebanon, bordering Syria, according to Israeli military sources. [...] As soon as the Israeli strikes started, the leaders of the Shiite movement 'buried' themselves.” Sheikh Nasrallah hidden in a bunker, Le Figaro, July 20, 2006.



Transcript:

Hassan Nasrallah: [...] (About) the constant Israeli claims that we would be disoriented, anxious, lost, I ask you a question, since you have a personal experience with us. During the 2006 War, you visited me in the southern suburb of Beirut (Dahiyeh, main stronghold of Hezbollah largely destroyed by Israel)...


Ghassan bin Jiddo: Your Eminence, you just revealed (for the 1st time) that it took place in the southern suburb of Beirut...

dimanche 29 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (4) : Où se « cache » Hassan Nasrallah ? (21 juillet 2006)

Interview du Secrétaire Général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah par la chaîne Al-Jazeera, diffusée le 21 juillet 2006, au 9e jour de la guerre d'annihilation déclenchée par Israël.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été.


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure

« Où est passé Cheikh Nasrallah, le leader du Hezbollah, qu'Israël s'est juré d'abattre ? Dans un bunker du Hermel, une région au nord du Liban, frontalière de la Syrie, selon des sources militaires israéliennes. [...] Dès les premières frappes israéliennes, les responsables du mouvement chiite se sont 'enterrés'. » Le Cheikh Nasrallah caché dans un bunker, Le Figaro, 20 juillet 2006. 

mardi 24 juillet 2018

Vladimir Poutine face à un journaliste de Fox News : « Cessez de mentir et de faire peur aux gens ! »

Transcription complète de l'interview du Président russe Vladimir Poutine par la chaine Fox News, le 17 juillet 2018.

Source : http://kremlin.ru/events/president/news/58019

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

Vladimir Poutine a répondu aux questions de Chris Wallace, animateur de Fox News Sunday, dans une interview enregistrée à Helsinki, en Finlande, le 16 juillet.



Transcription :

Chris Wallace : Président Poutine, merci de nous recevoir.

Je vais aborder quelques détails relatifs au sommet d'Helsinki dans un instant, mais commençons par une vue d'ensemble. Le Président Trump a déclaré lors de sa conférence de presse que notre relation n'a jamais été pire, mais que cela a changé il y a quelques heures. Comment la relation d'ensemble entre les États-Unis et la Russie a-t-elle changé aujourd'hui ?

lundi 23 juillet 2018

Casques Blancs en Israël : les terroristes rentrent au bercail (Peter Ford)

Source : Vanessa Beeley
 

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


L'ancien ambassadeur britannique en Syrie (2003-2006), Peter Ford, a réagi à cette déclaration du gouvernement britannique émise par le Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Jeremy Hunt et la Secrétaire d'Etat au Développement international Penny Mordaunt au sujet de l'évacuation « exceptionnelle » par Israël de la Créature des services de renseignement américain et britannique, les Casques Blancs :

vendredi 20 juillet 2018

Hezbollah at War (3): Missiles on Haifa (July 16, 2006)

Speech by Sayed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, on July 16, 2006, the fourth day of the war against Israel, in which Haifa was hit for the first time.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

We concentrated our missile / rocket strikes exclusively on military positions, without striking any Israeli settlements or urban centers in the north of occupied Palestine. But the enemy's army, unable to face Hezbollah fighters, started from day one to target cities, villages, civilians and civilian facilities, as well as Lebanon's infrastructure. [...] So we had no choice but to keep the promise we made ourselves, and we hit the city of Haifa. [..] Our weapons are not weapons of vengeance, but weapons of deterrence, weapons whose purpose is to bring back some reason and common sense to the madmen in the Olmert government, so that they put an end to their arrogance, hubris, and I can even say their very peculiar imbecility and stupidity.” Hassan Nasrallah, July 16, 2006.

Vladimir Putin to Fox News: Stop lying and scaring people!

Russian President Vladimir Putin interview to FOX News   

Source: http://kremlin.ru/events/president/news/58019

Video: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook page to get around censorship.

Vladimir Putin answered questions from Fox News Sunday host Chris Wallace in an interview recorded in Helsinki, Finland, on July 16.


Transcript:

Fox News Sunday host Chris Wallace: President Putin, thank you for speaking with us.

I am going to get to some specifics about the summit in a moment, but let’s begin with the big picture. President Trump said in his news conference that our relationship has never been worse, but that changed a few hours ago. How has the relationship, big picture, between the US and Russia changed today?

lundi 16 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (3) : frappes sur Haïfa (16 juillet 2006)

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 16 juillet 2006, au 4e jour de la guerre d'annihilation déclenchée par Israël.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été.


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Nous avons concentré nos tirs de missiles/roquettes exclusivement sur des positions militaires, sans frapper aucune colonie ou lieu de peuplement israéliens au nord de la Palestine occupée. Mais l'armée de l'ennemi, incapable de faire face aux combattants du Hezbollah, a commencé dès le premier jour à cibler les villes, les villages, les civils et les installations civiles, ainsi que l'infrastructure.  [...] Nous n'avions donc pas d'autre choix aujourd'hui que de tenir la promesse que nous nous étions faite, et nous avons frappé la ville de Haïfa. [..] Nos armes ne sont pas des armes de vengeance, mais des armes de dissuasion, des armes (dont l'objectif est de) ramener à un peu de raison et de bon sens les fous (furieux) du gouvernement Olmert, pour qu'ils mettent fin à leur arrogance, à leur hybris, et je peux même dire à l'imbécilité et à la stupidité par lesquelles ils se distinguent tout particulièrement. » Hassan Nasrallah, 16 juillet 2006.

Hezbollah at War (2): Surprises begin (July 14, 2006)

Speech by Sayed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, on July 14, 2006, the second day of the war against Israel, in which a Sa'ar V corvette was destroyed.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

You'll quickly discover, o (Israeli) people, how your new government (led by Ehud Olmert) and your new leaders are foolish, stupid, do not know how to assess reality, and do not have any experience in this area (war). [...] We will not be the only ones to pay a price. Our homes will not be the only ones to be destroyed. Our children will not be the only ones killed. Our people will not be the only one to take shelter and move. This time is over: it was thus before 1982, before 2000. But this time is now over.” Hassan Nasrallah, July 14, 2006.

An Algerian publicly unmasks Sheikh Al-Sudais, Imam of Mecca

Translation: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

Following a conference in Geneva on June 27, 2018 devoted to “Security, its importance, and the means for its realization and its preservation”, the Imam of Mecca, Sheikh al-Sudais, who had affirmed that Trump and Ben Salmane were leading the world and mankind to a haven of peace and security”, was long questioned by a one-legged Algerian, who eloquently denounced the criminal Saudi policy, aligned with that of Washington & Tel Aviv.

Despite the servile efforts of the promoters to silence him, and especially to prevent anyone from filming the scene, it made the buzz on social networks and Arab media not controlled by the Saud, including Al-Jazeera. Sudais pitifully retreated without making a single reply, except the affirmation, without the least embarrassment, that there was no embargo against Qatar (sic).

While only a few years ago, Muslims, both in the East and in the West, were widely hypnotized by the great Sheikhs of Saudi Arabia, of whom, thanks to the petrodollars, almost every Muslim household had recitations of the Quran, their aura is greatly degraded today, as evidenced by the sparse audience of this conference, and the reactions of solidarity that have manifested themselves on both video and social networks. Henceforth, the Wahhabi Saud are no longer assimilated to Islam, of which they only constitute a heretical and barbaric cult perfectly embodied by ISIS, but to what they have always been, namely an artificial entity created of all pieces and maintained by imperialism (formerly British, now American), a Western Trojan horse in the East, just like Israel.

The forthcoming announcement of the so-called “Deal of the Century”, supposed to definitively liquidate the Palestinian cause, by the triumvirate Trump-Netanyahu-Ben Salman (an archetypal Team of Losers, if ever there was one), will certainly sign the death sentence of the Saud dynasty, already moribund because of its defeat in Yemen and the monumental failure of the American project in Syria. Apart from Washington, Tel-Aviv (and their satellites, agents and mercenaries) and Islamophobes of all stripes, the world can only welcome such a development.

Sayed Hasan

samedi 14 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (2) : les surprises commencent (14 juillet 2006)

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 14 juillet 2006, deuxième jour de la guerre d'annihilation déclenchée par Israël, au cours duquel une corvette Sa'ar V est détruite.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Tu vas très vite découvrir, ô peuple (israélien), à quel point ton nouveau gouvernement (dirigé par Ehoud Olmert) et tes nouveaux dirigeants sont idiots, stupides, ne savent pas évaluer la situation, et n'ont pas la moindre expérience dans ce domaine (la guerre). [...] Nous n'allons pas être les seuls à payer un prix. Nos maisons ne seront pas les seules à être détruites. Nos enfants ne seront pas les seuls à être tués. Notre peuple ne sera pas le seul à être déplacé (et devenir réfugié). Ce temps-là est révolu : cela se passait ainsi avant 1982, avant 2000. Mais ce temps est maintenant révolu. » Hassan Nasrallah, 14 juillet 2006.

vendredi 13 juillet 2018

Hezbollah at War (1) : Hassan Nasrallah warns Israel before July 2006 War

Hassan Nasrallah's press conference following the capture of two Israeli soldiers on July 12, 2006 by Hezbollah.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

The Israeli enemy knows how serious, capable and ready (for war) we are, he knows we are taking our responsibilities and have the required courage and control of our nerves, which allows us to reflect (and act) with composure (and a clear) mind. Hassan Nasrallah, July 12, 2006.

jeudi 12 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (1) : l'avertissement de Hassan Nasrallah à Israël le 12 juillet 2006

Conférence de presse de Hassan Nasrallah suite à la capture de deux soldats israéliens le 12 juillet 2006 par le Hezbollah. 

Traduite pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« L'ennemi israélien sait bien à quel point nous sommes sérieux, capables et prêts (à la guerre), il sait que nous assumons nos responsabilités et que nous avons le courage requis et la maîtrise de nos nerfs, ce qui nous permet de réfléchir (et d'agir) avec un esprit froid (et lucide). » Hassan Nasrallah, 12 juillet 2006.

mardi 10 juillet 2018

A Short History Of The War On Syria: 2006-2014

Source : Moon of Alabama


In 2006 the U.S. was at war in Iraq. Some of the enemy forces it very much struggled to fight against were coming in through Syria. The same year Israel lost a war against Hizbullah. Its armored forces were ambushed whenever they tried to push deeper into Lebanon while Hizbullah managed to continuously fire rockets against Israeli army position and cities. Hizbullah receives supply for its missile force from Syria and from Iran through Syria. Its long-term plans to attack Iran and to thereby keep supremacy in the Middle East depend on severing Hizbullah's supply routes. The sectarian Sunni Gulf countries, mainly Saudi Arabia, saw their Sunni brethren defeat in Iraq and a Shia government, supported by Iran, taking over the country. All these countries had reason to fight Syria. There were also economic reasons to subvert an independent Syria. A gas pipeline from Qatar to Turkey was competing with one from Iran to Syria. Large finds of natural gas in the coastal waters of Israel and Lebanon make such finds in Syrian waters quite plausible.

lundi 9 juillet 2018

Hassan Nasrallah: Hezbollah is ready to fight Saudi-US coalition in Yemen

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.


Please support this work and subscribe to Sayed Hasan on the Unz Review &
Facebook to get around censorship.


Transcript:

[...] I will address my final point about the regional situation, (Yemen), through (what was reported by) the media in recent days.

A few days ago, what we used to refer to as the Arab alliance, and is now referred to as the Saudi-Emirati alliance, but for our part we refer to it as the Saudi-American aggression against Yemen, the forces of the Saudi-American aggression against Yemen... These forces announced two news, broadcasted by (official Saudi) channel Al-Arabiya, some Arab satellite channels, [Western news agencies & mainstream media] and also some Lebanese media have followed suit, considering these news as very reliable.

Hassan Nasrallah : le Hezbollah est prêt à affronter la coalition saoudienne au Yémen

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 29 juin 2018.

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription :

[...] Je vais aborder mon dernier point concernant la situation régionale (le Yémen) via (ce qu'ont rapporté) les médias durant les derniers jours.

Il y a quelques jours, ce qu'on désignait auparavant comme l'alliance arabe, et qu'on désigne maintenant comme l'alliance saoudo-émiratie, et que pour notre part nous désignons comme l'agression saoudo-américaine contre le Yémen, les forces de l'agression saoudo-américaine contre le Yémen... Ces forces ont annoncé deux informations, reprises par la chaine (saoudienne
officielle) Al-Arabiya, certaines chaines satellites arabes et également certains médias libanais [et les agences de presse et médias occidentaux] qui leur ont emboîté le pas, considérant ces informations comme très fiables.