Abonnez-vous à la page Facebook et à la chaîne Vimeo Follow me on Facebook and the Unz Review

vendredi 20 juillet 2018

Hezbollah at War (3): Missiles on Haifa (July 16, 2006)

Speech by Sayed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, on July 16, 2006, the fourth day of the war against Israel, in which Haifa was hit for the first time.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

We concentrated our missile / rocket strikes exclusively on military positions, without striking any Israeli settlements or urban centers in the north of occupied Palestine. But the enemy's army, unable to face Hezbollah fighters, started from day one to target cities, villages, civilians and civilian facilities, as well as Lebanon's infrastructure. [...] So we had no choice but to keep the promise we made ourselves, and we hit the city of Haifa. [..] Our weapons are not weapons of vengeance, but weapons of deterrence, weapons whose purpose is to bring back some reason and common sense to the madmen in the Olmert government, so that they put an end to their arrogance, hubris, and I can even say their very peculiar imbecility and stupidity.” Hassan Nasrallah, July 16, 2006.

lundi 16 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (3) : frappes sur Haïfa (16 juillet 2006)

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 16 juillet 2006, au 4e jour de la guerre contre Israël.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été.


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Nous avons concentré nos tirs de missiles/roquettes exclusivement sur des positions militaires, sans frapper aucune colonie ou lieu de peuplement israéliens au nord de la Palestine occupée. Mais l'armée de l'ennemi, incapable de faire face aux combattants du Hezbollah, a commencé dès le premier jour à cibler les villes, les villages, les civils et les installations civiles, ainsi que l'infrastructure.  [...] Nous n'avions donc pas d'autre choix aujourd'hui que de tenir la promesse que nous nous étions faite, et nous avons frappé la ville de Haïfa. [..] Nos armes ne sont pas des armes de vengeance, mais des armes de dissuasion, des armes (dont l'objectif est de) ramener à un peu de raison et de bon sens les fous (furieux) du gouvernement Olmert, pour qu'ils mettent fin à leur arrogance, à leur hybris, et je peux même dire à l'imbécilité et à la stupidité par lesquelles ils se distinguent tout particulièrement. » Hassan Nasrallah, 16 juillet 2006.

Hezbollah at War (2): Surprises begin (July 14, 2006)

Speech by Sayed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, on July 14, 2006, the second day of the war against Israel, in which a Sa'ar V corvette was destroyed.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

You'll quickly discover, o (Israeli) people, how your new government (led by Ehud Olmert) and your new leaders are foolish, stupid, do not know how to assess reality, and do not have any experience in this area (war). [...] We will not be the only ones to pay a price. Our homes will not be the only ones to be destroyed. Our children will not be the only ones killed. Our people will not be the only one to take shelter and move. This time is over: it was thus before 1982, before 2000. But this time is now over.” Hassan Nasrallah, July 14, 2006.

An Algerian publicly unmasks Sheikh Al-Sudais, Imam of Mecca

Translation: unz.com/sayedhasan

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

Following a conference in Geneva on June 27, 2018 devoted to “Security, its importance, and the means for its realization and its preservation”, the Imam of Mecca, Sheikh al-Sudais, who had affirmed that Trump and Ben Salmane were leading the world and mankind to a haven of peace and security”, was long questioned by a one-legged Algerian, who eloquently denounced the criminal Saudi policy, aligned with that of Washington & Tel Aviv.

Despite the servile efforts of the promoters to silence him, and especially to prevent anyone from filming the scene, it made the buzz on social networks and Arab media not controlled by the Saud, including Al-Jazeera. Sudais pitifully retreated without making a single reply, except the affirmation, without the least embarrassment, that there was no embargo against Qatar (sic).

While only a few years ago, Muslims, both in the East and in the West, were widely hypnotized by the great Sheikhs of Saudi Arabia, of whom, thanks to the petrodollars, almost every Muslim household had recitations of the Quran, their aura is greatly degraded today, as evidenced by the sparse audience of this conference, and the reactions of solidarity that have manifested themselves on both video and social networks. Henceforth, the Wahhabi Saud are no longer assimilated to Islam, of which they only constitute a heretical and barbaric cult perfectly embodied by ISIS, but to what they have always been, namely an artificial entity created of all pieces and maintained by imperialism (formerly British, now American), a Western Trojan horse in the East, just like Israel.

The forthcoming announcement of the so-called “Deal of the Century”, supposed to definitively liquidate the Palestinian cause, by the triumvirate Trump-Netanyahu-Ben Salman (an archetypal Team of Losers, if ever there was one), will certainly sign the death sentence of the Saud dynasty, already moribund because of its defeat in Yemen and the monumental failure of the American project in Syria. Apart from Washington, Tel-Aviv (and their satellites, agents and mercenaries) and Islamophobes of all stripes, the world can only welcome such a development.

Sayed Hasan

samedi 14 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (2) : les surprises commencent (14 juillet 2006)

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 14 juillet 2006, deuxième jour de la guerre contre Israël, au cours duquel une corvette Sa'ar V est détruite.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Tu vas très vite découvrir, ô peuple (israélien), à quel point ton nouveau gouvernement (dirigé par Ehoud Olmert) et tes nouveaux dirigeants sont idiots, stupides, ne savent pas évaluer la situation, et n'ont pas la moindre expérience dans ce domaine (la guerre). [...] Nous n'allons pas être les seuls à payer un prix. Nos maisons ne seront pas les seules à être détruites. Nos enfants ne seront pas les seuls à être tués. Notre peuple ne sera pas le seul à être déplacé (et devenir réfugié). Ce temps-là est révolu : cela se passait ainsi avant 1982, avant 2000. Mais ce temps est maintenant révolu. » Hassan Nasrallah, 14 juillet 2006.

vendredi 13 juillet 2018

Hezbollah at War (1) : Hassan Nasrallah warns Israel before July 2006 War

Hassan Nasrallah's press conference following the capture of two Israeli soldiers on July 12, 2006 by Hezbollah.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

The Israeli enemy knows how serious, capable and ready (for war) we are, he knows we are taking our responsibilities and have the required courage and control of our nerves, which allows us to reflect (and act) with composure (and a clear) mind. Hassan Nasrallah, July 12, 2006.

jeudi 12 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (1) : l'avertissement de Hassan Nasrallah à Israël le 12 juillet 2006

Conférence de presse de Hassan Nasrallah suite à la capture de deux soldats israéliens le 12 juillet 2006 par le Hezbollah. 

Traduite pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« L'ennemi israélien sait bien à quel point nous sommes sérieux, capables et prêts (à la guerre), il sait que nous assumons nos responsabilités et que nous avons le courage requis et la maîtrise de nos nerfs, ce qui nous permet de réfléchir (et d'agir) avec un esprit froid (et lucide). » Hassan Nasrallah, 12 juillet 2006.

lundi 9 juillet 2018

Hassan Nasrallah: Hezbollah is ready to fight Saudi-US coalition in Yemen

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.


Please support this work and subscribe to Sayed Hasan on the Unz Review &
Facebook to get around censorship.


Transcript:

[...] I will address my final point about the regional situation, (Yemen), through (what was reported by) the media in recent days.

A few days ago, what we used to refer to as the Arab alliance, and is now referred to as the Saudi-Emirati alliance, but for our part we refer to it as the Saudi-American aggression against Yemen, the forces of the Saudi-American aggression against Yemen... These forces announced two news, broadcasted by (official Saudi) channel Al-Arabiya, some Arab satellite channels, [Western news agencies & mainstream media] and also some Lebanese media have followed suit, considering these news as very reliable.

Hassan Nasrallah : le Hezbollah est prêt à affronter la coalition saoudienne au Yémen

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 29 juin 2018.

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription :

[...] Je vais aborder mon dernier point concernant la situation régionale (le Yémen) via (ce qu'ont rapporté) les médias durant les derniers jours.

Il y a quelques jours, ce qu'on désignait auparavant comme l'alliance arabe, et qu'on désigne maintenant comme l'alliance saoudo-émiratie, et que pour notre part nous désignons comme l'agression saoudo-américaine contre le Yémen, les forces de l'agression saoudo-américaine contre le Yémen... Ces forces ont annoncé deux informations, reprises par la chaine (saoudienne
officielle) Al-Arabiya, certaines chaines satellites arabes et également certains médias libanais [et les agences de presse et médias occidentaux] qui leur ont emboîté le pas, considérant ces informations comme très fiables.

dimanche 8 juillet 2018

Un Algérien démasque publiquement Cheikh Al-Sudais, Imam de La Mecque (VIDEO)

Source : http://sayed7asan.blogspot.fr 

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Suite à une conférence à Genève le 27 juin 2018 intitulée « La sécurité, son importance, les moyens pour sa réalisation et sa préservation », l'Imam de La Mecque, Cheikh al-Sudais, qui avait notamment affirmé que Trump et Ben Salmane « conduisaient le monde et l'humanité vers un havre de paix et de sécurité », a été longuement interpellé par un Algérien unijambiste, qui a dénoncé avec éloquence la politique saoudienne criminelle, alignée sur celle de Washington & Tel-Aviv. 

vendredi 6 juillet 2018

Sergueï Lavrov : « Nous sommes déjà dans un monde post-occidental »

Interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne britannique Channel 4, Moscou, 29 juin 2018.

« Toutes les actions de l'Occident ‘civilisé’ au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont en faveur des terroristes. »

Source : Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie

Révision et sous-titres : http://sayed7asan.blogspot.fr (


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite


Transcription :

Channel 4 : Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, le sommet entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président américain Donald Trump va bien se tenir à Helsinki. Est-ce là l'ordre mondial « post-occidental » que vous avez évoqué par le passé ? Y sommes-nous déjà ?

Hassan Nasrallah: Resistance victorious in Gaza, Syria & Iraq, Hezbollah Ready to fight Saudi-US Coalition in Yemen

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.

Translation: unz.com/sayedhasan (RSS)

Please support this work and subscribe to Sayed Hasan to get around censorship.



Transcript:

[...] Regarding the situation in the Middle East, I also have some issues to address, in a quick and synthetical way as well.

The first point is the Palestinian issue. It is clear that the developments, as we say in the Lebanese political language, the advances (meant to prepare the success) of the 'Deal of the century' began to be implemented with force. [Jared] Kushner has roamed the region for a long time, as well as Trump's special envoy (in order) to (prepare) the peace initiative, what is known as the peace initiative. It is clear that serious US and Israeli efforts to ensure the success of the 'Deal of the century' are actively deployed. It is no longer empty words, mere expectations of journalists or such. We may be very close to the official US announcement on this agreement and on this really infamous step.

mardi 3 juillet 2018

Hassan Nasrallah: in Gaza, Syria and Iraq, the Resistance will be victorious

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.


Please support this work and subscribe to Sayed Hasan on the Unz Review &
Facebook to get around censorship.

 

Transcript:

[...] Regarding the situation in the Middle East, I also have some issues to address, in a quick and synthetical way as well. 

The first point is the Palestinian issue. It is clear that the developments, as we say in the Lebanese political language, the advances (meant to prepare the success) of the 'Deal of the century' began to be implemented with force. [Jared] Kushner has roamed the region for a long time, as well as Trump's special envoy (in order) to (prepare) the peace initiative, what is known as the peace initiative. It is clear that serious US and Israeli efforts to ensure the success of the 'Deal of the century' are actively deployed. It is no longer empty words, mere expectations of journalists or such. We may be very close to the official US announcement on this agreement and on this really infamous step.

lundi 2 juillet 2018

Non, Israël n’est pas une démocratie

Israël n’est pas la seule démocratie au Moyen-Orient. En fait, ce n’est pas une démocratie du tout.

Par Ilan Pappé.


Extrait de l'ouvrage Les dix mythes d'Israël (2017)

Source : Jacobin Mag (publié le 14 juin 2018)

Traduit par jj, relu par Cat, vérifié par Diane pour le Saker Francophone


Aux yeux de nombreux Israéliens et de leurs partisans dans le monde entier – même ceux qui pourraient critiquer certaines de ses politiques – Israël est, au bout du compte, un État démocratique bienveillant, cherchant la paix avec ses voisins et garantissant l’égalité à tous ses citoyens.

Sergey Lavrov: We are already in a Post-West World Order

Foreign Minister S.Lavrov’s interview with Channel 4, Moscow, June 29, 2018



Transcript:

Question: Foreign Minister, the summit is happening in Helsinki. Russian President V.Putin and US President D.Trump together. Is this the post-West world order that you have talked of in the past? Has it now arrived?

dimanche 1 juillet 2018

Hassan Nasrallah : à Gaza, en Syrie et en Irak, la Résistance sera victorieuse

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 29 juin 2018.

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaîne Vimeo)


Transcription :

[...] En ce qui concerne la situation régionale, j'ai également quelques points à aborder, également de manière rapide et synthétique.

Le premier point est la question palestinienne. Il est clair que les avancées, comme on dit dans le langage politique libanais, les avancées (visant à préparer le succès) de l'accord du siècle ont commencé à être mises en œuvre avec force. Cela fait un moment que [Jared] Kushner arpente la région, ainsi que l'envoyé spécial de Trump pour (préparer) l'initiative de paix, ce qu'on désigne comme l'initiative de paix. Il est clair que des efforts américains et israéliens sérieux visant à assurer le succès de l'accord du siècle sont activement déployés. Ce ne sont plus des paroles en l'air, des attentes de journalistes ou autres. Nous sommes peut-être très près de l'annonce américaine officielle sur cet accord et cette mesure réellement infâmes. 

‘Otages des lobbies et marionnettes des USA’ : Pour Assad, il n'y a plus d'hommes d'Etat en Occident

Interview de Bachar al-Assad avec la chaîne TV russe NTV, 24 juin 2018.

Source : https://sana.sy/en/?p=140830

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog et à la Page Facebook)

Extraits précédents : Bachar al-Assad révèle les véritables raisons de la guerre en Syrie et L'Occident n'aura aucun rôle dans l'avenir de la Syrie 

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite

Transcription :

[...] Journaliste : L'un des principaux acteurs (du conflit en Syrie) est les États-Unis, et Trump a tenu sa réunion à Singapour avec Kim [Jong-Un]. Récemment, l'Iran a dit qu'ils ne rencontreront jamais Trump, parce que Kim n'est pas musulman [??? Un tel propos sectaire de la part de l'Iran est impossible et absurde] et qu'il ne comprend pas ce qui se passe, ils ne parleront jamais à Trump. Seriez-vous prêt, s'il le faut, à rencontrer Trump directement ou indirectement ? Pensez-vous qu'il vous est nécessaire de parler à Trump ?

samedi 30 juin 2018

Bachar al-Assad : L'Occident n'aura aucun rôle dans l'avenir de la Syrie

Interview de Bachar al-Assad avec la chaîne TV russe NTV, 24 juin 2018. 

Source : https://sana.sy/en/?p=140830  

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog et à la Page Facebook)

Activer les sous-titres dans le menu en haut à droite


Transcription : 

[...] Journaliste : Qu'attendez-vous de la Russie à cet égard ? Vous avez tant d'acteurs (présents en Syrie) à propos desquels vous avez affirmé qu'ils devraient tous quitter la Syrie, et que la nation syrienne demandera un jour à tout le monde de quitter ce terrain. Qu'attendez-vous de la Russie à cet égard ? Parce que nous sommes des alliés, nous sommes amis depuis...

'Hostages and Puppets': No more Statesmen in the West, says Assad

President Assad's interview with the Russian NTV Channel on June 24, 2016.

Source : https://sana.sy/en/?p=140830


Transcript:

Journalist: One of the main players is the United States, and Trump made his meeting in Singapore with Kim. Recently, Iran told that we will never meet with Trump because Kim is not Muslim; he doesn’t understand what’s going on, we will never talk to Trump ever. Will you, if it will be necessary, meet Trump directly or indirectly? Do you think it’s necessary for you to talk to Trump?

Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères

Moscou, 28 juin 2018

Sur le déroulement de la Coupe du Monde de football

La Coupe du Monde de football bat son plein, la phase de groupe prend fin. Nous suivons tous de près la compétition et supportons, avant tout, le beau jeu. A mon avis, tout le monde sait déjà à quel point les sélections, les entraîneurs et ceux qui organisent le travail et le séjour des équipes nationales apprécient l'organisation de la Coupe du Monde en Russie.

vendredi 29 juin 2018

Bashar al-Assad: The West will have no Role in the Future of Syria

President Assad's interview with the Russian NTV Channel on June 24, 2016.




Transcript:

[...] Journalist: What do you expect from Russia in this case? Because you have so many players whom you told should all leave Syria, you told that the Syrian nation one day will ask everybody to leave this ground. What do you expect Russia in this case? Because we are allies, we are friends.

Briefing by Foreign Ministry Spokesperson Maria Zakharova

Moscow, June 28, 2018


FIFA World Cup

The 2018 FIFA World Cup is in full swing and its group stage is coming to a close. We are all following it closely and are primarily interested in good play. I don’t think it makes sense questioning how the teams, coaches and the people who are organising their work and stay have assessed what they have seen in Russia.

mercredi 27 juin 2018

Bachar al-Assad révèle les véritables raisons de la guerre en Syrie

Interview de Bachar al-Assad avec la chaîne TV russe NTV, 24 juin 2018


Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog, à la chaîne Vimeo et à la Page Facebook)

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite

Transcription :

Journaliste : Monsieur le Président, nous pouvons maintenant récapituler les événements, parce que Daech est presque vaincu, la ville de Damas est presque (totalement) en sécurité, et elle est sous contrôle des forces gouvernementales, et jusqu'à présent, vous menez des opérations militaires dans le sud et à l'est. Pourriez-vous me dire maintenant, en tant que Président et en tant que médecin de formation, comment vous avez pu manquer (d'identifier) les premiers symptômes de cette guerre, les premiers symptômes de cette invasion dans votre pays, parce que vous appelez cela une invasion ? Que s'est-il passé ?

mardi 26 juin 2018

Bashar al-Assad Reveals the Real Causes of the War in Syria

President Assad's interview with the Russian NTV Channel on June 24, 2016.



Transcript:

Journalist: Mr. President, now we can make the summary of some situations, because the ISIS is almost defeated, Damascus is almost safe and it’s under control of governmental forces, and so far, you have some operation in the south and in the east. Could you tell me now, as a President by career, and as a doctor by education, what was it… how you could miss the first symptoms of this war, first symptoms of this invasion to your country, because you call it invasion. What was it?

lundi 25 juin 2018

Après avoir échoué en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen, l’Arabie saoudite cherche à remporter une « victoire » en Palestine

Par Elijah J. Magnier, le 24 juin 2018  

Traduction : Daniel G.
 

L’Arabie saoudite cherche à remporter une « victoire » après les échecs répétés de sa politique étrangère au Moyen-Orient. En Syrie, la monarchie pétrolière n’a pas réussi à faire tomber le régime, malgré les dizaines de milliards de dollars dépensés à cette fin. Elle a fait sortir les djihadistes de leurs prisons et a facilité leur déplacement au Levant pour faire de la Syrie un « État en déliquescence » qui aurait été incapable de s’opposer à l’expansion du wahhabisme et d’Israël. Au Yémen, plus de 40 000 personnes ont été tuées par les bombardements aveugles des Saoudiens et des Émiratis contre le pays musulman le plus pauvre du Moyen-Orient. Résultat : 22 millions de personnes ont de toute urgence besoin d’aide humanitaire, selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies. En Irak, le gouvernement central à Bagdad est parvenu à éviter la partition de la Mésopotamie, ce qui pourrait être la plus grande déception des Saoudiens. Au Liban, les alliés des Saoudiens n’ont pas obtenu la coalition la plus forte aux élections parlementaires, remportées par les alliés de l’Iran. Le seul dossier que les Saoudiens peuvent faire avancer, c’est celui de la Palestine.

‘Otages des lobbies et marionnettes des USA’ : Pour Assad, il n'y a plus d'hommes d'Etat en Occident

Interview de Bachar al-Assad avec la chaîne TV russe NTV, 24 juin 2018.

Source : https://sana.sy/en/?p=140830

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog et à la Page Facebook)

Extraits précédents : Bachar al-Assad révèle les véritables raisons de la guerre en Syrie et L'Occident n'aura aucun rôle dans l'avenir de la Syrie 

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite

Transcription :

[...] Journaliste : L'un des principaux acteurs (du conflit en Syrie) est les États-Unis, et Trump a tenu sa réunion à Singapour avec Kim [Jong-Un]. Récemment, l'Iran a dit qu'ils ne rencontreront jamais Trump, parce que Kim n'est pas musulman [??? Un tel propos sectaire de la part de l'Iran est impossible et absurde] et qu'il ne comprend pas ce qui se passe, ils ne parleront jamais à Trump. Seriez-vous prêt, s'il le faut, à rencontrer Trump directement ou indirectement ? Pensez-vous qu'il vous est nécessaire de parler à Trump ?

samedi 23 juin 2018

Norman Finkelstein : Israël condamne-t-il les Juifs à un second Holocauste ?

Publié le 23 juin 2016 sous le titre Voici une question pour Israël

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog, à la chaîne Vimeo et à la Page Facebook)

Selon le droit international, un peuple luttant pour son auto-détermination peut utiliser la force pour obtenir son indépendance. Norman Finkelstein

Pour sa défense, Israël allègue qu'avant de bombarder des zones civiles, l'armée largue des tracts avertissant les habitants de fuir ; et que si les Palestiniens ne tiennent pas compte de l'avertissement et restent sur les lieux [indépendamment du fait qu'aucun recoin de Gaza n'est épargné par Israël], tout le fardeau de la responsabilité leur incombe si et lorsque Israël attaque. 

Dans un discours prononcé le 8 juin 2018 à l'occasion de la Journée internationale d'Al-Quds (Jérusalem), le Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a déclaré :

Notre discours, le discours du peuple palestinien et le discours des peuples arabes et musulmans, et même le discours de l'Islam — je peux affirmer que c'est là le discours de l'Islam — et le discours de la Résistance est celui-ci : nous ne voulons pas tuer, nous ne voulons pas détruire, nous ne voulons jeter (noyer) personne dans la mer. Nous vous disons de manière très civilisée : embarquez dans vos navires, embarquez dans vos avions, et retournez dans les pays d'où vous êtes venus. En ce qui concerne (la minorité de) Juifs autochtones, qui sont originaires de Palestine, ce sont des habitants de la Palestine et ils pourront y rester. Quant aux envahisseurs, aux occupants, aux colons (sionistes) venus des quatre coins du monde, qu'ils ramassent leurs affaires et s'en aillent. 

Tel est le message de l'Islam, et tel est le message de la Résistance. Tel est le message des peuples de la région. Contrairement à ce que prétend Netanyahou, personne ne veut perpétrer de nouvel Holocauste ou quoi que ce soit de tel. Mais si vous insistez pour perpétuer l'occupation, alors je vous déclare que le Jour de la Grande Guerre dans cette région, quel qu'en soit l'élément déclencheur, approche (à grands pas). Ce jour proche est celui où nous prierons tous à Al-Quds (après la Libération complète de la Palestine).
 
En attendant ce jour, d'une attente positive (active), en nous y préparant, véritablement et avec foi, je vous dis à la Grâce de Dieu, et que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions.

Les Israéliens ont maintenant été prévenus à l'avance. 

Serait-il juste de dire que les civils israéliens qui refusent de tenir compte de l'avertissement de Nasrallah ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes si et quand ils sont pris pour cible lors de la ‘Grande Guerre’ à venir ?

« Si le Hamas faisait sauter un bus, comme il le faisait à Tel-Aviv, et déclarait ensuite : ‘Nous avions l'intention de détruire le véhicule, pas de tuer les passagers.’ Les gens riraient. Mais quelle est la différence lorsque Israël lâche une bombe d'une tonne dans une zone densément peuplée de Gaza, comme ils l'ont fait en juillet 2002, et déclarent ensuite : ‘Oh, nous n'avions pas l'intention de tuer des civils, nous voulions juste éliminer un terroriste palestinien.’ » Norman Finkelstein

Norman Finkelstein 

Voir également : 

Hassan Nasrallah: Israel Strives to Conceal Defeat in Syria, Final War to Liberate Palestine is Coming

Speech by Hezbollah Secretary General Sayed Hassan Nasrallah on June 8, 2018, on the occasion of the International Day of Al-Quds (Jerusalem).

Translation: unz.com/sayedhasan



Transcript:

[...] Today, Al-Quds (Jerusalem) and Palestine, as Imam Khomeini wanted when he instituted the (International) Day of Al-Quds, became a cause of (Islamic) dogma, a cause of faith, outside the (opportunistic) area of ​​politics and the political bazaar, they became a cause of dogma, faith, humanity, truth, values...

samedi 16 juin 2018

Hassan Nasrallah met en garde Israël : la grande guerre de Libération de la Palestine approche

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 8 juin 2018, à l'occasion de la Journée Internationale d'Al-Quds (Jérusalem).

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog, à la chaîne Vimeo et à la Page Facebook)

Voir l'extrait précédent de ce discours : Israël s'efforce d'occulter sa défaite en Syrie


Transcription : 

[...] O mes frères et sœurs ! Au Liban, nous supporterons toutes les pressions, (l'inscription sur) la liste des organisations terroristes, nous avons déjà beaucoup parlé de la situation du Liban, des menaces israéliennes, j'ai évoqué tout ça le 25 mai, et il est inutile d'y revenir. 

Mais en cette Journée Internationale d'Al-Quds (Jérusalem), je tiens à dire aux Israéliens, aux Palestiniens et aux peuples du monde : de même que nous croyons de manière ferme, décisive et irrévocable, qu'Al-Quds et la Palestine sont des causes justes, nous croyons fermement, en nous basant sur notre foi, sur le Coran, sur notre dogme, et sur les enseignements, expériences et principes de l'Histoire, et sur notre lecture de l'avenir, que cette (ville d'Al-) Quds sera restituée à ses propriétaires légitimes, et que la Palestine sera (complètement) libérée. Et les sophismes de Netanyahou ne leur seront d'aucun secours. 

Hier, Netanyahou a déclaré que l'Imam Khamenei veut à nouveau enrichir de l'uranium pour fabriquer une arme nucléaire et tuer 6 millions de Juifs en Palestine occupée. Ce sont des mensonges. Premièrement, l'Iran n'aspire pas à la bombe nucléaire, et deuxièmement, personne ne veut tuer 6 millions de Juifs en Palestine occupée. Notre discours, le discours du peuple palestinien et le discours des peuples arabes et musulmans, et même le discours de l'Islam — je peux affirmer que c'est là le discours de l'Islam — et le discours de la Résistance est celui-ci : nous ne voulons pas tuer, nous ne voulons pas détruire, nous ne voulons jeter (noyer) personne dans la mer. Nous vous disons de manière très civilisée : embarquez dans vos navires, embarquez dans vos avions, et retournez dans les pays d'où vous êtes venus. En ce qui concerne (la minorité de) Juifs autochtones, qui sont originaires de Palestine, ce sont des habitants de la Palestine et ils pourront y rester. Quant aux envahisseurs, aux occupants, aux colons (sionistes) venus des quatre coins du monde, qu'ils ramassent leurs affaires et s'en aillent. 

Tel est le message de l'Islam, et tel est le message de la Résistance. Tel est le message des peuples de la région. Contrairement à ce que prétend Netanyahou, personne ne veut perpétrer de nouvel Holocauste ou quoi que ce soit de tel. Mais si vous insistez pour perpétuer l'occupation, alors je vous déclare que le Jour de la Grande Guerre dans cette région, quel qu'en soit l'élément déclencheur, approche (à grands pas). Ce jour proche est celui où nous prierons tous à Al-Quds (Jérusalem).

En attendant ce jour, d'une attente positive (active), en nous y préparant, véritablement et avec foi, je vous dis à la Grâce de Dieu, et que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions.

Hassan Nasrallah Warns Israel: Final War Is Coming, No One Wants New Holocaust

Speech by Hezbollah Secretary General Sayed Hassan Nasrallah on June 8, 2018, on the occasion of the International Day of Al-Quds (Jerusalem).

Translation: unz.com/sayedhasan


Transcript:

[...] O my brothers and sisters! In Lebanon, we will bear all the pressure, (the designation as a) terrorist organization, etc. We have already talked a lot about the situation in Lebanon, the Israeli threats, I mentioned all these issues on May 25, and there is no need to evoke them again.

But on this International Day of Al-Quds (Jerusalem), I want to say to the Israelis, to the Palestinians and to the peoples of the world: just like we believe firmly, decisively and irrevocably, that Al-Quds and Palestine are just causes, we firmly believe, basing ourselves on our faith, on the Koran, on our doctrine, on the lessons, experiences and principles of History, and on our prediction of the future, that Al-Quds will be returned to its rightful owners, and that Palestine will be (completely) liberated. And Netanyahu's sophistry will be to no avail. 

Yesterday, Netanyahu said that Imam Khamenei wants to enrich uranium again in order to make a nuclear weapon and kill 6 million Jews in occupied Palestine. These are lies. First, Iran does not seek the nuclear bomb, and secondly, no one wants to kill 6 million Jews in occupied Palestine. 

What we say, what the Palestinian people and the Arab and Muslim peoples say, and even what Islam says — I can say that this is the view of Islam — and what the Resistance says is this: we do not want to kill, we do not want to destroy, we do not want to throw (or drown) anyone in the sea. We tell you in a very civilized manner: embark in your ships, embark on your planes, and return to the countries from which you came. Regarding the (minority of) indigenous Jews, who are from Palestine, they are people of Palestine and they can stay there. As for the (Zionist) invaders, occupiers and settlers who came from all around the world, let them pack up their things and leave. This is the message of Islam, and this is the message of the Resistance. This is the message of the peoples of the region.

Contrary to what Netanyahu says, nobody wants to perpetrate another Holocaust or anything like that. But if you insist on perpetuating the occupation, then I assure you that the Day of the Great War in this region, whatever triggers it, is coming (fast). That day is close on which we will all pray in Al-Quds (Jerusalem).

We are awaiting that day, with a positive (active) expectation, getting ready for it, truly and faithfully. Fare well, and God's peace be upon you and His mercy and blessings.

Hassan Nasrallah : Israël s'efforce d'occulter sa défaite en Syrie

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 8 juin 2018, à l'occasion de la Journée Internationale d'Al-Quds (Jérusalem).

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog, à la chaîne Vimeo et à la Page Facebook)



Transcription : 

[...] Aujourd'hui, Al-Quds (Jérusalem) et la Palestine, comme l'a voulu l'Imam Khomeini lorsqu'il a institué la Journée (Internationale) d'Al-Quds, sont devenues une cause de l'ordre du dogme (islamique), une cause de l'ordre de la foi, elles sont sorties de l'aire du jeu politique et du bazaar politique, pour devenir une cause de dogme, de foi, d'humanité, de vérité, de valeurs... Les jeunes Palestiniens (de Gaza) sortent (manifester) les mains nues pour faire face aux (tirs à) balles réelles, et à Sanaa, (des dizaines de milliers de yéménites) manifestent sous les bombardements, de même qu'à Al-Foua et Kafraya (Syrie), la population assiégée et affamée manifeste (en cette journée internationale d'Al-Quds), et les combattants et Résistants sont prêts à verser leur sang sur tous les fronts pour ce jour (inéluctable) où Al-Quds et la Palestine seront restituées à leurs habitants, à leurs propriétaires et à leur Communauté (musulmane).

vendredi 15 juin 2018

Que pense Vladimir Poutine de l'Affaire Weinstein et des mouvements #MeToo / #BalanceTonPorc ?

Réponse aux questions des journalistes après la Ligne Directe, 7 juin 2018.


Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au blog, à la chaine Vimeo et à la page Facebook)



Transcription : 

[...] Journaliste : Il y a quelque temps, il y a eu un tollé autour d'un incident impliquant le député de la Douma d'Etat et chef du Comité des affaires internationales, Leonid Slutsky.

Vladimir Poutine
: De quoi s'agissait-il?

Journaliste : Plusieurs femmes journalistes l'ont accusé de harcèlement sexuel à leur encontre, en s'exprimant elles-mêmes, publiquement et non anonymement. Il y a eu un tollé dans les médias et plus tard, l'affaire a été traitée par la Commission de la Douma sur l'Éthique, et, à en juger par la transcription, qui a été divulguée aux médias, la commission n'a même pas essayé d'aller au fond des choses.

Bachar al-Assad sur le rôle de la Russie en Syrie et la question des S-300

Interview du Président Bachar al-Assad avec la tabloïd britannique Mail on Sunday, le 10 juin 2018.

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au blog, à la chaine Vimeo et à la page Facebook)


Transcription :

[...] Journaliste : La Russie semble prendre beaucoup de décisions en Syrie, que ce soit au sujet des troupes étrangères qui se retirent ou des accords conclus avec Israël sur le sud de la Syrie, jusqu'aux armes que vous pouvez ou ne pouvez pas avoir. Est-ce que la Russie décide maintenant pour vous ?