Abonnez-vous à la chaîne Vimeo Follow me on the Unz Review

dimanche 4 février 2018

Hassan Nasrallah répond à Trump : Il n'y a pas de terrorisme « islamiste »

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 19 janvier 2018, à l’occasion de la commémoration du décès du père des martyrs Jihad, Fouad et Imad Moghniyeh

Dans cet extrait, Nasrallah réagit également au propos de Donald Trump selon lequel certains pays africains et Haïti seraient des « pays de merde ».



Transcription :

[...] (Je tiens) également (à évoquer) un autre point à ce sujet, (à savoir) la persistance de la fatuité, de la morgue, de l'arrogance,du mépris et du racisme des Etats-Unis à travers l'administration Trump et les déclarations que nous avons entendues. En ce qui concerne les musulmans et l'Islam, il ne leur a épargné aucun affront durant la campagne présidentielle et après qu'il ait remporté les élections. Et son insistance à employer l'expression « terrorisme islamiste » est l'une des preuves les plus flagrantes de sa grande hostilité pour l'Islam.

Il n'y a pas de « terrorisme islamiste ». Par exemple, serait-il acceptable que de notre côté, un musulman proclame que l'emploi de l'arme atomique au Japon par les Etats-Unis, à Hiroshima et ailleurs, constitue du « terrorisme chrétien » ? Est-ce que tous les massacres perpétrés par le passé et jusqu'à présent par les Etats-Unis dans de nombreuses régions du monde, parce qu'ils sont chrétiens, pouvons-nous dire que c'est du « terrorisme chrétien » ? Nous refusons de caractériser le terrorisme américain comme du « terrorisme chrétien ». Nous le refusons (catégoriquement). [Dans un discours précédent, Nasrallah a affirmé la même chose à propos d'Israël, rappelant que le Hezbollah dénonçait toujours le terrorisme « sioniste » et non pas « juif »].

Je ne dis pas ça pour flatter les chrétiens. Si nous disions que c'était là du terrorisme chrétien, nous agresserions injustement les chrétiens et la religion chrétienne. Ce n'est pas pour faire plaisir aux chrétiens (que je dis cela). Mais les chrétiens doivent eux aussi rejeter cette expression (« terrorisme islamiste »), et je vous affirme que Trump fait exprès de décrire le terrorisme comme « islamiste ». Il ne dit pas, par exemple, le « terrorisme takfiri », ou le « terrorisme wahhabite », car ce sont ses agents, ses alliés. Il ne dit pas le « terrorisme x ou y », il dit (sciemment) le « terrorisme islamiste », afin de salir l'Islam, la religion musulmane et le Prophète de l'Islam en les décrivant comme (intrinsèquement) terroristes.

Eh bien aujourd'hui, je vous dis davantage en ce qui concerne les musulmans : en plus de l'insulte adressée à 1,4 milliard de musulmans et des centaines de millions de chrétiens avec la question d'Al-Quds (Jérusalem, reconnue capitale d'Israël), (Trump) se met à insulter les pays d'Afrique ainsi qu'Haïti, avec les termes dégradants qu'il a utilisés à l'encontre de ces peuples [« pays de merde »]. 

C'est là une continuité de la fatuité, de la morgue,de l'arrogance des Etats-Unis, que certains dans le monde considèrent comme (la puissance) qui règle les problèmes, qui garantit le respect du droit, de la justice et des droits de l'homme... Si le Président de ce pays est un homme raciste, haineux, arrogant, méprisant à l'égard d'êtres humains, des enfants d'Adam, du fait de leur couleur, de leur langue, de leur religion ou de leur région géographique, sur qui comptent donc ces pro-américains ? [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire