Facebook / Videos in ENGLISH: unz.com/sayedhasan / Vidéos en FRANCAIS : vimeo.com/sayedhasan

samedi 14 avril 2018

Déclaration de Vladimir Poutine suite aux frappes occidentales contre la Syrie





Le 14 avril, les États-Unis, appuyés par leurs alliés, ont lancé une frappe aérienne contre des cibles militaires et civiles de la République Arabe Syrienne. Un acte d'agression contre un État souverain qui est en première ligne dans la lutte contre le terrorisme a été commis sans mandat du Conseil de sécurité de l'ONU et en violation de la Charte des Nations Unies et des normes et principes du droit international.

Tout comme il y a un an, lorsque la base aérienne de Shayrat en Syrie a été attaquée, les Etats-Unis ont utilisé comme prétexte une mise en scène d’attaque chimique contre des civils, cette fois à Douma, une banlieue de Damas. Après avoir visité le site de l'attaque chimique présumée, les experts militaires russes n'ont pas trouvé la moindre trace de chlore ou de tout autre agent toxique. Aucun résident local n'a pu confirmer qu'une attaque chimique avait réellement eu lieu.

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a envoyé ses experts en Syrie afin d'enquêter sur toutes les circonstances des faits allégués. Cependant, en signe de mépris cynique, un groupe de pays occidentaux a décidé de prendre des mesures militaires sans attendre les résultats de l'enquête.

La Russie condamne dans les termes les plus vigoureux l'attaque contre la Syrie, où des militaires russes assistent le gouvernement légitime dans ses efforts de lutte contre le terrorisme.

Par leurs actions, les Etats-Unis aggravent la situation humanitaire déjà catastrophique en Syrie et infligent des souffrances aux civils. En réalité, les États-Unis flattent bassement les terroristes qui tourmentent le peuple syrien depuis sept ans, ce qui a entraîné une vague de réfugiés fuyant ce pays et la région.

L'escalade actuelle autour de la Syrie est destructrice pour l'ensemble du système des relations internationales. L'histoire rétablira la vérité des faits, et Washington porte déjà la lourde responsabilité de l'outrage sanglant en Yougoslavie, en Irak et en Libye.

La Russie convoquera une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour discuter des actions agressives des Etats-Unis et de leurs alliés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire