Abonnez-vous à la chaîne Vimeo Follow me on the Unz Review

dimanche 10 juin 2018

Bachar al-Assad : Israël est en panique face à la défaite de ses terroristes bien-aimés

Interview avec Russia Today, 31 mai 2018.


Traduction : Sayed Hasan (Abonnez-vous au blog, à la chaine Vimeo & à la page Facebook


Transcription : 

Question : En ce qui concerne la reprise des territoires, il semble inexplicable qu'à chaque fois que vous éliminez une menace, par exemple dans la Ghouta, une autre menace semble se matérialiser, et cela s'est produit de manière répétée. Maintenant, nous avons le ministre israélien de l'Energie qui menace que son pays puisse, selon ses dires, "vous liquider, vous et votre gouvernement." Avez-vous peur, et comment considérez-vous cette menace ?


Président Assad : Depuis que nous sommes nés –je parle de ma génération et de la plupart des générations présentes en Syrie–, nous avons vécu sous la menace de l'agression israélienne. C'est une chose présente dans notre sentiment inconscient. Donc dire que vous avez peur lorsque vous avez vécu avec la même menace pendant des décennies, c'est un non-sens. Les Israéliens assassinent, tuent, occupent depuis des décennies maintenant, depuis environ sept décennies, dans cette région, mais habituellement, ils font tout cela sans menacer. Maintenant, pourquoi menacent-ils de cette façon ? C'est de la panique, c'est une sorte de sentiment hystérique, parce qu'ils sont en train de perdre leurs « bien-aimés », les bien-aimés al-Nusra et Daech. C'est pourquoi Israël panique dernièrement, et nous comprenons leur sentiment.

Question : Eh bien, Israël semble maintenant frapper à travers la Syrie, lancer des frappes aériennes, à volonté. Ils se vantent publiquement devant les caméras, encore et encore, que vos défenses sont impuissantes à les arrêter, qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent en Syrie. Est-ce vrai, y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour empêcher Israël d'effectuer ses frappes aériennes en Syrie ?

Président Assad : En fait, la première cible des mercenaires en Syrie fut les défenses anti-aériennes. Avant d'attaquer toute autre base militaire, ils s'en sont pris aux défenses anti-aériennes. Et cela aurait pu surprendre alors. Pourquoi attaqueraient-ils les défenses anti-aériennes ? Les défenses anti-aériennes ne s'occupent pas des (prétendus) « manifestants pacifiques », comme ils disent, ou des « forces modérées », et elles ne peuvent aucunement s'occupet des extrémistes. C'est autre chose, elles sont construites pour défendre le pays. C'est une autre preuve qu'Israël était en lien direct avec ces terroristes en Syrie. Donc, ils ont attaqué ces bases, et ils ont détruit une grande partie de nos défenses anti-aériennes. Maintenant, malgré cela, notre position, disons, nos défenses anti-aériennes sont beaucoup plus fortes qu'auparavant, grâce au soutien de la Russie, et les attaques récentes des Israéliens et des Américains, des Britanniques et des Français ont prouvé que nous sommes dans une meilleure situation.

Maintenant, ma réponse à votre question est que la seule option est d'améliorer nos défenses anti-aériennes, c'est la seule chose que nous pouvons faire, et c'est ce que nous faisons.

Question : Israël prétend que ses frappes sont, jusqu'à présent, qu'elles ne sont pas dirigées contre vous, le Président ou le gouvernement, qu'elles ciblent l'Iran, et qu'elles visent à maintenir l'Iran –qui est votre allié– faible en Syrie. C'est étrange, mais l'Iran étant ici, ils sont vos alliés, ce n'est pas un secret, ils ont aidé, mais le fait qu'ils soient ici maintenant vous met en danger. Pourriez-vous envisager de demander à l'Iran de partir ?

Président Assad : Le fait le plus important concernant cette question, c'est que nous n'avons pas de troupes iraniennes. Nous n'en avons jamais eu, et vous ne pouvez pas le cacher, et nous n'aurions pas honte de dire que nous en avons : comme nous avons invité les Russes, nous aurions pu inviter les Iraniens. Nous avons des officiers iraniens qui travaillent avec l'Armée syrienne et l'aident, mais ils n'ont pas de troupes. Et le fait le plus flagrant au sujet de leurs mensonges sur cette question, la question iranienne, est que dans l'attaque récente qu'ils ont menée il y a quelques semaines, ils ont prétendu avoir attaqué des bases et des camps iraniens, prétendument, et nous avons eu des dizaines de martyrs et de blessés, tous des soldats syriens, et pas un seul Iranien. Comment pourraient-ils dire que nous avons des troupes iraniennes ? C'est donc un mensonge. Nous disons toujours que nous avons des officiers iraniens, mais ils travaillent avec notre armée, nous n'avons pas de troupes. [...]

1 commentaire:

  1. Le peuple de France soutient le président Bachar al Assad et a honte de son freluquet qui lui sert de president à avoir Micro/Jupiter....

    RépondreSupprimer