Abonnez-vous à la page Facebook et à la chaîne Vimeo Follow me on Facebook and the Unz Review

lundi 16 juillet 2018

Hezbollah at war (2): Surprises begin (July 14, 2006)

Speech by Sayed Hassan Nasrallah, Secretary General of Hezbollah, on July 14, 2006, the second day of the war against Israel, in which a Sa'ar V corvette was destroyed.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

“We will not be the only ones to pay a price. Our homes will not be the only ones to be destroyed. Our children will not be the only ones killed. Our people will not be the only one to take shelter and move. This time is over: it was thus before 1982, before 2000. But this time is now over.” Hassan Nasrallah, July 14, 2006.

samedi 14 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (2) : les surprises commencent (14 juillet 2006)

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 14 juillet 2006, deuxième jour de la guerre contre Israël, au cours duquel une corvette Sa'ar V est détruite.

Traduit pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« Nous n'allons pas être les seuls à payer un prix. Nos maisons ne seront pas les seules à être détruites. Nos enfants ne seront pas les seuls à être tués. Notre peuple ne sera pas le seul à être déplacé (et devenir réfugié). Ce temps-là est révolu : cela se passait ainsi avant 1982, avant 2000. Mais ce temps est maintenant révolu. » Hassan Nasrallah, 14 juillet 2006.

Le 13 juillet, Israël lança une agression à grande échelle sur le Liban, prenant prétexte de la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah la veille. Comme le révèlera le rapport Winograd lui-même, cette guerre était planifiée de longue date (« la guerre la plus longuement planifiée de l'histoire d'Israël, six années durant », souligne Norman Finkelstein), et fut seulement avancée de quelques mois par l'Etat-major israélien pour permettre à l'agresseur de plaider la légitime défense, un faux-semblant qui est la marque de fabrique de l'entité sioniste.

Jusqu'à aujourd'hui, cette falsification de l'Histoire reste tenace, mais la date du déclenchement de ce conflit est bel et bien le 13 juillet, et non le 12. C'est à dessein que le Hezbollah désigne ce conflit comme « La Guerre de 33 jours » (13 juillet-14 août), et non pas les 34 jours que la propagande israélienne, qui a malheureusement un quasi monopole en Occident (même chez les médias dits alternatifs, qui prennent trop souvent les éléments de langage de la propagande israélienne pour argent comptant), est parvenue à imposer.

Deux événements méconnus, alors soulignés par Robert Fisk avec l'emphase qu'ils méritent, ont marqué ces deux premiers jours :
« Il y avait des journalistes intégrés dans la marine israélienne, qui les regardaient bombarder la côte du Liban [pour la propagande de guerre], j'ai vu les images. Puis, soudainement, une de ces corvettes de classe Hetz a été touchée par un missile iranien [en fait, chinois]. Et dans la minute qui suit, la chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar, qui avait été totalement bombardée, pulvérisée, pilonnée –elle continuait à diffuser, probablement depuis des bunkers situés ailleurs à Beyrouth– montre soudainement toutes les images à la télévision, comme pour dire ‘Voilà le navire de guerre. Sur ces images, vous le voyez frapper le sud du Liban. C'est le navire que nous venons de frapper.’ Une opération extraordinaire de propagande. Je veux dire, absolument et même outrageusement incroyable.

Comment diable sont-ils parvenus à monter et diffuser ces images à l'antenne quelques minutes à peine après l'attaque de la corvette ? Vous savez, Nasrallah s'est exprimé à la télévision à Beyrouth quelques minutes après que les Israéliens aient bombardé sa maison et essayé de le tuer –bien sûr, ils ont échoué– en disant : ‘Ne vous inquiétez pas pour moi, mais allez sur la plage de Beyrouth et regardez du côté de la mer, et vous verrez le navire brûler.’ Bonté divine, c'était une opération de propagande extraordinaire. »
Le deuxième événement est peut-être moins spectaculaire, n'ayant pas été diffusé en direct au moment même de la réunion du commandement militaire israélien (qui a ainsi appris la destruction de sa corvette à la télévision, s'empressant de démentir le fait dans leur grande confusion, avant de le reconnaître plus tard), mais peut-être plus révélateur encore des capacités du Hezbollah :
« Il y a un autre point dont les Israéliens n'ont pas parlé, parce qu'il est soumis à une censure militaire  stricte en Israël, à savoir que le Hezbollah, qui avait envoyé quelques semaines auparavant un drone de reconnaissance sans pilote sur Israël, fabriqué, bien sûr, en Iran, et prenant des photos, a repéré le quartier général du centre de contrôle de la circulation aérienne militaire le plus secret d'Israël à Meron, dans le nord d'Israël. C'est essentiellement là que les scientifiques militaires sont basés. C'est comme des grottes dans une montagne. Ils sont intouchables. Mais le drone a identifié l'antenne au sommet de la montagne et y a envoyé des missiles. [...] Cela constituait une violation extraordinaire de la sécurité israélienne. Jamais, autant que je sache, depuis la guerre de 73, Israël n'avait été atteint si gravement. »
Ces deux exploits militaires ont clairement distribué les rôles dès le début de la guerre : d'une part, une armée dotée d'une puissance de destruction illimitée, déversant sa puissance de feu avant tout sur des civils qu'il s'agissait de châtier (en quelques jours, on comptait déjà plus de 300 morts, des milliers de blessés et près d'un million de déplacés), mais incapable de mener une véritable opération terrestre du fait de la faiblesse chronique de son infanterie, et d'autre part, une guérilla modeste mais redoutablement efficace, ciblant avant tout, avec un succès impensable pour Israël, des cibles militaires, et l'emportant même haut la main sur le plan du renseignement et de la guerre psychologique. Israël se voyait amputé dès le premier jour de tout un pan de sa triade militaire (aviation, marine, infanterie). Cette impulsion radicale donnée à ce conflit ne fera que se confirmer par la suite

Sayed Hasan 


Transcription:

Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le lapidé. Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, et que les prières et la paix soient sur notre Maître (le Prophète) Muhammad, sur sa famille pure, sur ses compagnons fidèles et sur l'ensemble des Prophètes et Envoyés. Que la paix soit sur vous, ainsi que la Miséricorde de Dieu.

« Si Dieu vous vient en aide, nul ne pourra vous vaincre. » (Coran, III, 160) Dieu le Très-Haut et le Puissant a dit la vérité.

vendredi 13 juillet 2018

Hezbollah at War (1) : Hassan Nasrallah warns Israel before July 2006 War

Hassan Nasrallah's press conference following the capture of two Israeli soldiers on July 12, 2006 by Hezbollah.

Translation: unz.com/sayedhasan

Translated for the first time on the occasion of the 12th anniversary of the event. All speeches of Hezbollah Secretary General during the 2006 war will be fully translated, subtitled and published in English for the first time on their anniversary this summer.

Support this work and subscribe to the Facebook Page and Dailymotion Channel to get around censorship.

“The Israeli enemy knows how serious, capable and ready (for war) we are, he knows we are taking our responsibilities and have the required courage and control of our nerves, which allows us to reflect (and act) with composure (and a clear) mind. Hassan Nasrallah, July 12, 2006.

In anticipation of the Great War of Liberation to come announced by Sayed Hassan Nasrallah, everyone should know precisely what happened during the summer 2006 war, a true epic whose events and details remain largely unknown to the Western public, as well as the true extent of Israel's rout, and up to the very causes of the conflict. This lack of knowledge is due to the weight of propaganda and censorship weighing on the most authentic of all (Pan)Arab leaders and the most formidable of all armed movements in History. Israel rightly regards Hezbollah as its main existential threat, just before Iran, because of its core and absolute hostility to the Zionist entity, in principle, words and deeds.

Hassan Nasrallah, Secretary General of the ‘Party of God’, is the face of the only movement that inflicted two stinging defeats on Israel, fighting one against ten, and thus restoring the honor of the Arab-Muslim world. He is, according to Norman Finkelstein, the only political leader whose speeches are both perfectly truthful and reliable (although it is very difficult for us to conceive of a politician who neither lies nor even exaggerates, whatever the circumstances) and highly informative. It is enough to read  –and even watch, as body language and charisma are not conveyed through a transcript– his speeches throughout the world war of annihilation that was waged against Hezbollah in 2006 to become aware of it. Up to this day, anyone who wants to understand what is happening in the Middle East cannot ignore the first-hand information and the very high-quality analyzes he regularly offers.

One can only imagine the power of Hezbollah today, after the ‘Divine Victory’ of 2006 and the victorious struggle against ISIS & the Saudi-American coalition in Syria, Iraq and Yemen, which has significantly strengthened and expanded the Resistance Axis. Without a doubt, the next war will completely upset the map of the Middle East.

Sayed Hasan




Transcript:

In the Name of God, Most Gracious, Most Merciful. Praise be to God, Lord of the worlds, and His prayers be upon our Master Muhammad, upon his pious and pure family and his chosen and faithful companions. Salutations be upon you and God's mercy and blessings.

First and last, praise and thanks be to God for the victory, jihad, glory and results He has bestowed upon us. 

I must begin by addressing the heroic mujahedeen (fighters) who today fulfilled our promise (to liberate our prisoners held in Israel). And therefore their operation was named "Operation Truthful Promise". I offer them my sincere thanks and kiss their foreheads and hands. By the grace of these heads raised high and these heroic fighters, we will all keep our heads high, and none of our (Lebanese) fighters will remain chained in prisons of the (Zionist) occupier. Today is the day of loyalty to Samir Qintar, Yahya Skaf, Nasim Nisr, and all the brothers, all the prisoners and all those detained in the prisons of the occupier.

jeudi 12 juillet 2018

Le Hezbollah en guerre (1) : l'avertissement de Hassan Nasrallah à Israël le 12 juillet 2006

Conférence de presse de Hassan Nasrallah suite à la capture de deux soldats israéliens le 12 juillet 2006 par le Hezbollah. 

Traduite pour la première fois à l'occasion du 12ème anniversaire de l'événement. Tous les discours du Secrétaire Général du Hezbollah durant la guerre de 2006, inédits en français, seront intégralement publiés à leur date anniversaire cet été. 


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

« L'ennemi israélien sait bien à quel point nous sommes sérieux, capables et prêts (à la guerre), il sait que nous assumons nos responsabilités et que nous avons le courage requis et la maîtrise de nos nerfs, ce qui nous permet de réfléchir (et d'agir) avec un esprit froid (et lucide). » Hassan Nasrallah, 12 juillet 2006.

En prévision de la Grande Guerre de Libération annoncée par Sayed Hassan Nasrallah, il est bon de savoir précisément ce qui s'est passé durant la guerre de l'été 2006, véritable épopée dont le détail des événements reste méconnu du public occidental, de même que l'ampleur de la déroute d'Israël et les causes mêmes du conflit. Cette méconnaissance est due au poids de la propagande et de la censure qui pèse sur le plus authentique de tous les dirigeants (pan)arabes et le plus redoutable de tous les mouvements armés de l'Histoire. C'est à raison qu'Israël le considère comme sa principale menace existentielle, juste avant l'Iran, tant son hostilité à l'entité sioniste est absolue, en principe comme dans les faits.

Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du 'Parti de Dieu', est le visage du seul mouvement qui a infligé deux défaites cuisantes à Israël, à un contre dix, restaurant ainsi l'honneur du monde arabo-musulman. Il est, selon Norman Finkelstein, le seul leader politique dont les discours soient à la fois parfaitement véridiques et fiables (bien qu'il soit très difficile pour nous de concevoir un homme politique qui ne ment ni même n'exagère en aucune circonstance) et hautement instructifs. Il suffit de lire – et même de regarder – ses discours tout au long de la guerre mondiale d'annihilation qui a été menée contre le Hezbollah pour en prendre conscience. Quiconque veut comprendre ce qui se passe au Moyen-Orient ne saurait faire abstraction des informations de première main et des analyses de très haute qualité qu'il propose régulièrement.

On ne peut qu'imaginer la puissance actuelle du Hezbollah, après la 'Victoire Divine' de 2006 et la lutte victorieuse contre Daech & la coalition saoudo-américaine en Syrie, en Irak et au Yémen, qui a considérablement renforcé et élargi l'Axe de la Résistance. Sans aucun doute, la prochaine guerre bouleversera complètement la carte du Moyen-Orient.

Sayed Hasan




Transcription :

Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Dieu, Seigneur des mondes, et que Ses prières soient sur notre Maître Muhammad, sur sa famille pieuse et pure, et sur ses compagnons choisis et fidèles. Que les salutations soient sur vous, ainsi que la Miséricorde de Dieu et ses bénédictions.

En premier lieu et en dernier lieu, que la louange et les remerciements soient à Dieu pour la victoire, le djihad, la gloire et les résultats qu'il nous a accordés. Il faut que je commence par m'adresser aux moudjahidines (combattants) héroïques qui ont aujourd'hui tenu notre promesse (de libérer nos prisonniers détenus en Israël). Et c'est pourquoi leur opération a été nommée l'opération « Promesse véridique ». Je leur adresse mes remerciements sincères et j'embrasse leur front et leurs mains.

lundi 9 juillet 2018

Hassan Nasrallah: Hezbollah is ready to fight Saudi-US coalition in Yemen

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.


Please support this work and subscribe to Sayed Hasan on the Unz Review &
Facebook to get around censorship.


Transcript:

[...] I will address my final point about the regional situation, (Yemen), through (what was reported by) the media in recent days.

A few days ago, what we used to refer to as the Arab alliance, and is now referred to as the Saudi-Emirati alliance, but for our part we refer to it as the Saudi-American aggression against Yemen, the forces of the Saudi-American aggression against Yemen... These forces announced two news, broadcasted by (official Saudi) channel Al-Arabiya, some Arab satellite channels, [Western news agencies & mainstream media] and also some Lebanese media have followed suit, considering these news as very reliable.

Hassan Nasrallah : le Hezbollah est prêt à affronter la coalition saoudienne au Yémen

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 29 juin 2018.

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription :

[...] Je vais aborder mon dernier point concernant la situation régionale (le Yémen) via (ce qu'ont rapporté) les médias durant les derniers jours.

Il y a quelques jours, ce qu'on désignait auparavant comme l'alliance arabe, et qu'on désigne maintenant comme l'alliance saoudo-émiratie, et que pour notre part nous désignons comme l'agression saoudo-américaine contre le Yémen, les forces de l'agression saoudo-américaine contre le Yémen... Ces forces ont annoncé deux informations, reprises par la chaine (saoudienne
officielle) Al-Arabiya, certaines chaines satellites arabes et également certains médias libanais [et les agences de presse et médias occidentaux] qui leur ont emboîté le pas, considérant ces informations comme très fiables.

dimanche 8 juillet 2018

Un Algérien démasque publiquement Cheikh Al-Sudais, Imam de La Mecque (VIDEO)

Source : http://sayed7asan.blogspot.fr 

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Suite à une conférence à Genève le 27 juin 2018 intitulée « La sécurité, son importance, les moyens pour sa réalisation et sa préservation », l'Imam de La Mecque, Cheikh al-Sudais, qui avait notamment affirmé que Trump et Ben Salmane « conduisaient le monde et l'humanité vers un havre de paix et de sécurité », a été longuement interpellé par un Algérien unijambiste, qui a dénoncé avec éloquence la politique saoudienne criminelle, alignée sur celle de Washington & Tel-Aviv. 

vendredi 6 juillet 2018

Sergueï Lavrov : « Nous sommes déjà dans un monde post-occidental »

Interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne britannique Channel 4, Moscou, 29 juin 2018.

« Toutes les actions de l'Occident ‘civilisé’ au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont en faveur des terroristes. »

Source : Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie

Révision et sous-titres : http://sayed7asan.blogspot.fr (


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite


Transcription :

Channel 4 : Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, le sommet entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président américain Donald Trump va bien se tenir à Helsinki. Est-ce là l'ordre mondial « post-occidental » que vous avez évoqué par le passé ? Y sommes-nous déjà ?

Hassan Nasrallah: Resistance victorious in Gaza, Syria & Iraq, Hezbollah Ready to fight Saudi-US Coalition in Yemen

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.

Translation: unz.com/sayedhasan (RSS)

Please support this work and subscribe to Sayed Hasan to get around censorship.



Transcript:

[...] Regarding the situation in the Middle East, I also have some issues to address, in a quick and synthetical way as well.

The first point is the Palestinian issue. It is clear that the developments, as we say in the Lebanese political language, the advances (meant to prepare the success) of the 'Deal of the century' began to be implemented with force. [Jared] Kushner has roamed the region for a long time, as well as Trump's special envoy (in order) to (prepare) the peace initiative, what is known as the peace initiative. It is clear that serious US and Israeli efforts to ensure the success of the 'Deal of the century' are actively deployed. It is no longer empty words, mere expectations of journalists or such. We may be very close to the official US announcement on this agreement and on this really infamous step.

mardi 3 juillet 2018

Hassan Nasrallah: in Gaza, Syria and Iraq, the Resistance will be victorious

Speech by Hezbollah Secretary General, Sayed Hassan Nasrallah, on June 29, 2018.


Please support this work and subscribe to Sayed Hasan on the Unz Review &
Facebook to get around censorship.

 

Transcript:

[...] Regarding the situation in the Middle East, I also have some issues to address, in a quick and synthetical way as well. 

The first point is the Palestinian issue. It is clear that the developments, as we say in the Lebanese political language, the advances (meant to prepare the success) of the 'Deal of the century' began to be implemented with force. [Jared] Kushner has roamed the region for a long time, as well as Trump's special envoy (in order) to (prepare) the peace initiative, what is known as the peace initiative. It is clear that serious US and Israeli efforts to ensure the success of the 'Deal of the century' are actively deployed. It is no longer empty words, mere expectations of journalists or such. We may be very close to the official US announcement on this agreement and on this really infamous step.

lundi 2 juillet 2018

Non, Israël n’est pas une démocratie

Israël n’est pas la seule démocratie au Moyen-Orient. En fait, ce n’est pas une démocratie du tout.

Par Ilan Pappé.


Extrait de l'ouvrage Les dix mythes d'Israël (2017)

Source : Jacobin Mag (publié le 14 juin 2018)

Traduit par jj, relu par Cat, vérifié par Diane pour le Saker Francophone


Aux yeux de nombreux Israéliens et de leurs partisans dans le monde entier – même ceux qui pourraient critiquer certaines de ses politiques – Israël est, au bout du compte, un État démocratique bienveillant, cherchant la paix avec ses voisins et garantissant l’égalité à tous ses citoyens.

Sergey Lavrov: We are already in a Post-West World Order

Foreign Minister S.Lavrov’s interview with Channel 4, Moscow, June 29, 2018



Transcript:

Question: Foreign Minister, the summit is happening in Helsinki. Russian President V.Putin and US President D.Trump together. Is this the post-West world order that you have talked of in the past? Has it now arrived?

dimanche 1 juillet 2018

Hassan Nasrallah : à Gaza, en Syrie et en Irak, la Résistance sera victorieuse

Discours de Sayed Hassan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, le 29 juin 2018.

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaîne Vimeo)


Transcription :

[...] En ce qui concerne la situation régionale, j'ai également quelques points à aborder, également de manière rapide et synthétique.

Le premier point est la question palestinienne. Il est clair que les avancées, comme on dit dans le langage politique libanais, les avancées (visant à préparer le succès) de l'accord du siècle ont commencé à être mises en œuvre avec force. Cela fait un moment que [Jared] Kushner arpente la région, ainsi que l'envoyé spécial de Trump pour (préparer) l'initiative de paix, ce qu'on désigne comme l'initiative de paix. Il est clair que des efforts américains et israéliens sérieux visant à assurer le succès de l'accord du siècle sont activement déployés. Ce ne sont plus des paroles en l'air, des attentes de journalistes ou autres. Nous sommes peut-être très près de l'annonce américaine officielle sur cet accord et cette mesure réellement infâmes. 

‘Otages des lobbies et marionnettes des USA’ : Pour Assad, il n'y a plus d'hommes d'Etat en Occident

Interview de Bachar al-Assad avec la chaîne TV russe NTV, 24 juin 2018.

Source : https://sana.sy/en/?p=140830

Traduction : Sayed Hasan (abonnez-vous au Blog et à la Page Facebook)

Extraits précédents : Bachar al-Assad révèle les véritables raisons de la guerre en Syrie et L'Occident n'aura aucun rôle dans l'avenir de la Syrie 

Activez les sous-titres dans le menu en haut à droite

Transcription :

[...] Journaliste : L'un des principaux acteurs (du conflit en Syrie) est les États-Unis, et Trump a tenu sa réunion à Singapour avec Kim [Jong-Un]. Récemment, l'Iran a dit qu'ils ne rencontreront jamais Trump, parce que Kim n'est pas musulman [??? Un tel propos sectaire de la part de l'Iran est impossible et absurde] et qu'il ne comprend pas ce qui se passe, ils ne parleront jamais à Trump. Seriez-vous prêt, s'il le faut, à rencontrer Trump directement ou indirectement ? Pensez-vous qu'il vous est nécessaire de parler à Trump ?