All the content in ENGLISH is now published in resistancenewsunfiltered.blogspot.com

mardi 21 août 2018

Hassan Nasrallah : le Hezbollah est beaucoup plus fort qu'Israël

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr


Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription : 

[...] Commençons d'abord par Israël et le Liban. Où en sont les choses entre Israël et le Liban depuis 2006 à ce jour, 2018 ? Il est clair qu'Israël est dissuadé (de toute agression contre le Liban). Cet Israël qui toute sa vie s'en prenait au Liban pour les raisons les plus triviales ses avions venaient frapper le sud, la Bekaa, le nord, le Mont-Liban, jusqu'au cœur de la capitale. Vous vous souvenez tous de la situation avant 1982, et après 1982. Mais les choses ont changé, ils ne font plus rien de tel aujourd'hui. Et ce n'est pas du fait des bonnes manières (qu'aurait acquises) Israël, mais de l'équation (de dissuasion) imposée par la Résistance.

Aujourd'hui, Israël, depuis 2007 jusqu'à ce jour, se reconstruit et se refonde continuellement à la lumière de sa défaite et des conséquences de sa défaite (de 2006). Ils ont revu leur doctrine de combat, leurs stratégies militaires –chaque fois qu'un nouveau chef d'état-major arrive en poste, il rédige une nouvelle stratégie pour l'armée israélienne–, leur structure, la formation de leurs forces, ils ont reconsidéré leurs installations et équipements et leurs armements, ils organisent continuellement des manœuvres depuis 2006 et jusqu'à hier encore, hier, il y avait des manœuvres au nord. Pourquoi ? Pourquoi toutes ces manœuvres, toutes ces reconsidérations, etc. ? Car ils considèrent qu'au Liban, il y a une force véritable qui les inquiète, et qui représente pour eux, selon leurs mots, une « grande menace » ou la « principale menace », et ils se préparent à y faire face (de leur mieux). (Dans toute son histoire), quand est-ce qu'Israël s'est comporté ainsi à l'égard du Liban ? (Jamais avant 2006).

Israël se terre derrière les murs et les murailles (qu'il érige à la frontière) avec le Liban. Ils agissent sans cesse sur leur front interne, et énoncent leurs peurs à ce niveau. Aujourd'hui, dans chacune de ses actions –et je ne révèle pas là des secrets, même leurs médias en parlent–, Israël prend en compte (les risques liés à des frappes contre) l'électricité, le gaz, le pétrole, les installations gazières, les colonies, la profondeur, etc., car ils savent bien que face à eux, il y a un ennemi sérieux, puissant et capable. Et je conclurai à ce sujet en une phrase décisive.

Israël procède à la surveillance (assidue) des forces de la Résistance. Depuis 2006, ils amassent des informations sur nous, sur nos armes, sur nos effectifs, nos actions, notre expertise. Et lorsque nous sommes allés en Syrie, ils nous surveillaient (sans cesse), (inquiets) de nos nouvelles acquisitions en fait d'expérience et d'expertise en Syrie. Et en ce qui concerne le Liban (le Hezbollah), il prend une place très sérieuse et très importante dans leurs calculs.

Jusqu'à ce qu'on en arrive à... Durant toute son existence, Israël n'avait jamais érigé de défenses au nord de la Palestine (occupée). Si des mesures défensives étaient requises, c'était au sud du Liban (car Israël était toujours en position offensive). Pour la première fois dans l'histoire de l'entité sioniste, des lignes défensives sont érigées au nord de la Palestine pour faire face au projet de Libération de la Galilée (annoncé par le Hezbollah). Et Israël organise chaque année des manœuvres militaires pour se préparer à cette perspective. Et des mesures de terrain sont prises et constamment revues et améliorées. Jusqu'à ce qu'il y a quelques jours, dans le cadre des manœuvres (récentes) dans le nord (de la Palestine occupée), un haut officier de l'armée israélienne –ce sont les journaux israéliens qui le rapportent, pas moi– a déclaré ceci : « Le Hezbollah est l’armée la plus puissante du Moyen-Orient après l'armée israélienne, car il possède ceci, ceci, ceci et cela. »

Bien sûr, je ne suis pas d'accord avec lui sur cette estimation. Nous ne considérons pas que le Hezbollah est l'armée la plus puissante du Moyen-Orient après l'armée israélienne, mais cette déclaration exprime la manière dont l'ennemi israélien considère cette Résistance qu'il a voulu éradiquer durant la guerre de juillet 2006.

Aujourd'hui, en 2018, cette Résistance est, comme je vous l'ai toujours dit et répété chaque année, et permettez-moi de le répéter encore une fois aujourd'hui, et l'important est que l'ennemi israélien sache très bien que c'est la stricte, l'indéniable vérité : oui, la Résistance au Liban aujourd'hui, au niveau de ses armements, de ses équipements, de ses capacités, de ses effectifs, de ses cadres, de sa puissance, de son expertise, de ses expériences, de sa foi, de sa détermination, de son courage et de sa volonté, est plus forte que jamais depuis son lancement dans cette région (en 1982) !

[Audience : Nous sommes à ton service, ô Nasrallah !]

Certes, Israël peut (nous) menacer (de guerre) chaque jour. Souvenez-vous que quelques semaines à peine après la fin de la guerre de juillet (2006), il menaçait le Liban d'une guerre vengeresse qui s'approchait à grands pas. Mais vous pouvez compter (les années de paix écoulées) avec moi : où est cette guerre dont nous a (continuellement) menacés Israël et pour laquelle il s'affirmait fin prêt, ayant soi-disant comblé ses lacunes et remédié à ses failles, promettant qu'il allait incessamment lancer une nouvelle guerre contre le Liban ? Il nous menaçait (de guerre) en 2007, et l'année 2007 s'est écoulée (paisiblement). (Même chose en) 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, etc., jusqu'en 2018. Cela fait 12 ans qu'Israël nous menace (en permanence) de lancer une guerre (imminente). Mais tandis qu'il nous menace de lancer une guerre (contre nous), il ne cesse d'évoquer le fait que la Résistance devient plus forte (de jour en jour) et que sa puissance (de feu) ne cesse d'augmenter, jusqu'à ce que l'un de ses officiers affirme que le Hezbollah est la plus puissante armée de la région après l'armée israélienne.

Je tiens à lui dire que nous ne sommes pas l'armée la plus puissante de la région après l'armée israélienne, laissez ce propos de côté, car il n'est pas précis, et que nous ne voulons pas créer de problèmes (en entrant en compétition) avec les armées de la région. Mais permettez-moi d'affirmer à ce haut officier israélien, en (ce jour de la commémoration de) la guerre de juillet (2006), que le Hezbollah est plus fort que l'armée israélienne ! La Résistance au Liban est plus forte que l'armée israélienne !

Car que ce soit en 2000 ou en 2006, ça n'a jamais été une question d'effectifs, d'équipements, de quantité, de capacités, d'armements ou de roquettes/missiles. Aujourd'hui, nous avons plus de foi en notre bon droit que vous n'en avez en votre cause usurpatrice. Aujourd'hui, nous sommes plus prêts au sacrifice que votre armée et votre société misérables, qui vivent dans l'inquiétude face à beaucoup de problèmes et dans beaucoup de dossiers. Aujourd'hui, nous avons plus de foi et de confiance que jamais en notre Dieu, notre Créateur et Celui qui nous a accordé la Victoire, et ce depuis que Dieu le Puissant et le Majestueux nous a créés. Aujourd'hui, nous avons plus de foi, de confiance et d'assurance en Sa Promesse de victoire adressée aux combattants patients et sincères. Cette sincérité, cette foi et cette patience, nous les possédons plus que jamais du fait de l'accumulation des expériences.

Lorsque le Commandeur des Croyants, l'Imam Ali –que la paix soit sur lui– déclare dans l'une de ses maximes que « La guerre est (comme) un débat : parfois, nous avons l'avantage, et parfois l'ennemi a l'avantage, jusqu'à ce que Dieu voie notre sincérité, alors Il nous accorde la victoire et défait notre ennemi. » Il n'a pas dit « jusqu'à ce que Dieu voie nos armes, nos missiles/roquettes, nos équipements ou nos effectifs », mais « jusqu'à ce que Dieu voie notre sincérité ».


Cette sincérité, cette authenticité et cette foi, avec lesquels ont combattu le peuple de la Résistance, les hommes de la Résistance et les familles de la Résistance en 2006, sont aujourd'hui plus grands, plus forts et plus enracinés (que jamais). Et c'est pourquoi tes calculs sont faux (ô Israël) : nous ne sommes pas (nécessairement) plus forts que les autres armées (de la région), mais nous sommes plus forts que vous. Voilà pour ce qui concerne Israël (et le Liban). [...] 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire