All the content in ENGLISH is now published in resistancenewsunfiltered.blogspot.com

mercredi 24 octobre 2018

Hassan Nasrallah : Gaza ne se laissera pas mourir de faim sans combattre

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le vendredi 19 octobre 2018, à l'occasion du 25e anniversaire de la Fondation Islamique pour l'Education et l'Instruction.


Soutenez ce travail en faisant un don et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Transcription :

[...] Je vais maintenant dire deux mots sur la situation politique (régionale), sur trois points que j'évoquerai rapidement. 

Premier point : toute la région a maintenant les yeux rivés (sur la Marche du Retour à Gaza) – et cela se passe au moment même où je vous parle, et je ne sais pas s'il y a du nouveau (des martyrs) – sur ce qui se passe dans la bande de Gaza en particulier. Car l'atmosphère actuelle est (très) lourde de défis, de dangers et de mobilisation de chaque côté, et il y a une escalade israélienne dans la rhétorique, sur le terrain, au niveau des préparatifs, des mesures et des actions, et au niveau de l'intimidation des Palestiniens (qui annonce une opération militaire).

Face à cela, les Palestiniens persistent et sont résolus à poursuivre la Marche du Retour, et ce jusqu'à ce que leurs objectifs soient atteints, malgré les martyrs, les blessés et les sacrifices fournis par la Marche du Retour chaque vendredi à ce moment (après la prière de midi). (Relevons) également la position radicale qui a été annoncée par la chambre des opérations des factions de la Résistance palestinienne à Gaza, et toutes les factions de la Résistance palestinienne à Gaza ont annoncé cette position, à savoir la décision de ne pas reculer et de se tenir prêts à combattre et à faire face à tous les défis. Jusqu'où peuvent aller les choses ? C'est ce que nous devons observer et suivre attentivement durant les heures et les jours qui viennent. 

Naturellement, les Palestiniens à Gaza n'ont pas d'autre choix que de résister, de faire face et de tenir bon. L'ennemi israélien les met face à deux choix : soit combattre, soit mourir de faim à cause du blocus imposé. Et les Palestiniens de la bande de Gaza ont fait leur choix de manière résolue. Ils refusent de mourir de faim. Ils veulent se tenir debout. Et le fait de se dresser ne signifie pas inéluctablement la mort. Certains peuvent tomber martyrs, mais ils peuvent finalement parvenir à imposer leur choix, à briser le siège qui leur est imposé et à imposer leurs conditions au monde entier (qui les a abandonnés).

Quoi qu'il en soit, ce qui se passera durant les quelques heures et jours à venir sera très important pour la bande de Gaza et également pour la région, car des événements de cette nature à Gaza peuvent avoir des répercussions majeures et dangereuses sur la région. [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire