CE BLOG DEMENAGE A L'ADRESSE SUIVANTE : lecridespeuples.fr

dimanche 30 décembre 2018

L’avertissement d’un général de Tsahal : une guerre serait un désastre pour Israël

Reportage d'Al-Manar, chaîne du Hezbollah, 27 décembre 2018 (VOSTFR / sous-titres français).


Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail en faisant un don, même modeste, et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.  


Transcription : 

Journaliste d'Al-Manar : De l'aveu même de généraux sionistes, l'armée israélienne n'est pas prête à la guerre, et les Israéliens paieront un prix énorme. 

Reportage : Le témoignage vient (d'un Israélien éminent) de leurs propres rangs : l'armée israélienne n'est pas prête à la guerre, et les Israéliens paieront un prix énorme à cause des mensonges dangereux autour de la situation sécuritaire.

Contrairement à ce qui se passait précédemment, la réponse du responsable des affaires des soldats, le Général Isaac Brek, a été publique et cinglante, suite aux prétentions des communiqués de l'armée et des ministère des affaires étrangères et de la défense à la Knesset, qui ont affirmé que l'armée était prête à la guerre.

Brek s'en est pris violemment à ces prétentions, et comme s'il voulait s'en laver publiquement les mains, a affirmé que personne ne pourrait prétendre qu'il n'avait pas averti (le public des dangers de l'aventurisme israélien).
 

Analyste sioniste : Brek affirme dans sa lettre (ouverte) que les citoyens israéliens paieront un prix énorme du fait des dangereux mensonges des institutions militaires, et que personne ne pourra dire qu'il n'a pas alerté le public sur cette situation. Et il a insisté une nouvelle fois sur les nombreuses failles et manques au niveau de l'approvisionnement et de la capacité des forces terrestres, qui ne sont pas prêtes à faire face à la prochaine guerre.

Reportage : Et dans sa position qui révèle la vérité sur les capacités israéliennes, Brek confirme que les prétentions selon lesquelles l'armée est prête ne reflètent pas la dangereuse réalité de l'armée sur le terrain.


Analyste sioniste : Lorsqu'on prête attention aux détails, on voit beaucoup de points communs entre ce qu'affirment les Comités internes de l'armée et Isaac Brek. Les comités parlent de problèmes dans l'état d'entraînement de l'armée et la coordination, et ils savent bien qu'il y a un problème dans l'élément humain, ce qu'a évoqué Brek. Brek a dit de nombreuses choses vraies.

Al-Manar : Face à cette situation, Brek décrit ensuite ce qui se passe comme un manque de responsabilité chez les hauts dirigeants du gouvernement de l'occupant.


Analyste sioniste : Parlons des capacités insuffisantes de l'infanterie, qui représentent un défi complexe exigeant beaucoup d'argent et de stabilité. Et le problème persistant est très important, à savoir que ces forces ont parfois reçu le financement requis, et parfois non. Et lorsque cela ne se produit pas, la chute est très dure. Les cas particuliers évoqués par Brek en 2014 et 2015 concernent des réductions drastiques du budget qui ont fortement grevé les forces d'infanterie.

Reportage : Cet aveu est devenu un débat houleux au sein de l'entité sioniste, et décrit la véritable situation actuelle de l'armée israélienne, en net recul, ce qui entraîne de fortes craintes et de l'inquiétude pour toute confrontation à venir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire