CE BLOG DEMENAGE A L'ADRESSE SUIVANTE : lecridespeuples.fr

samedi 8 juin 2019

Le blog Sayed Hasan déménage

Pour mieux se prémunir contre la censure, ce blog déménage à l'adresse suivante : lecridespeuples.fr

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les nouvelles publications par mail: lecridespeuples.fr/newsletter

Les abus de pouvoir contre Assange démontrent qu’il s’agit d’une affaire d’Etat

Par Jonathan Cook


Traduction : lecridespeuples.fr

Il est très étonnant de voir le grand nombre de personnes bien informées et a priori intelligentes qui continuent à répéter au sujet de Julian Assange qu’il a fui des accusations de viol en Suède en se réfugiant dans l’ambassade d’Équateur à Londres.

Cette courte phrase comprend au moins trois erreurs factuelles. Et en réalité, pour croire de telles contrevérités, comme tant de gens le font, il faut avoir vécu toute la dernière décennie terré dans une grotte – ou, ce qui revient à peu près au même, avoir puisé ses informations sur Assange dans les médias dominants, y compris de soi-disant médias libéraux tels que le Guardian et la BBC [ou Mediapart].

Tout récemment, un éditorial du Guardian – la voix officielle du journal et probablement la partie la plus scrutée et pesée par les plus hauts responsables – a justement formulé une telle affirmation fausse :

« Il y a ensuite l’accusation de viol qui a été portée contre M. Assange en Suède, et qui l’a amené à chercher refuge dans l’ambassade d’Équateur. »

[Un éditorial du Monde a fait la même chose, toute honte bue :

« Julian Assange est un justiciable comme les autres. Ses démêlés avec la police ont commencé parce qu’il a refusé de se rendre à une convocation de la police suédoise qui souhaitait l’entendre après les plaintes de deux femmes pour agression sexuelle, au motif fantaisiste, à l’époque, qu’il craignait que la Suède ne le livre à la CIA. Il a eu tort de refuser de s’expliquer sur ces graves accusations. »]

Le fait que le Guardian [ou Le Monde], qui est censé être le principal défenseur des valeurs libérales dans les médias britanniques, puisse faire cette déclaration qui regorge d’erreurs après près d’une décennie de couverture médiatique sur Assange est tout simplement stupéfiant.

Lire la suite de cet article sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples 

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, abonnez-vous à la Newsletter. Vous pourrez choisir de recevoir chaque nouvel article dès sa parution, ou opter pour un bulletin hebdomadaire.

vendredi 7 juin 2019

Lettre ouverte à Maître Gilles Devers, avocat “engagé”

Le courrier ci-dessous a été adressé par recommandé à deux reprises à Maître Gilles Devers, mon premier avocat français dans une affaire m’opposant à la Mission laïque française, mais n’a jamais reçu de réponse. C’est pourquoi je le publie aujourd’hui, cet avocat étant souvent présent dans les médias, ayant un blog pontifiant dans lequel il défend passionnément les causes les plus diverses, et jouissant d’une certaine notoriété « à la Jacques Vergès », notamment auprès des militants pro-palestiniens, une réputation surfaite du reste —être l’un des nombreux avocats des collaborationnistes de l’Autorité palestinienne n’est pas la même chose que d’être l’avocat de la Résistance de Gaza. Mais dans mon ignorance totale d’alors quant au monde judiciaire, et du fait de ma situation critique —seul dans un pays dictatorial, et après de longs mois de lutte acharnée contre une institution sans scrupules qui jouissait du soutien de l’ambassade de France—, ce halo de gloire m’a abusé. 

Après m’avoir encouragé à abandonner les procédures engagées en Egypte contre la MISR Language Schools, en toute perte, pour attaquer en France la Mission laïque à laquelle elle était rattachée, me promettant des chances sérieuses de succès, Gilles Devers m’a facturé près de 15 000 euros (hors taxes) pour trois procédures (Tribunal de police, 17e chambre et Prud’hommes), dont je n’ai pu réunir qu’un dixième dans les délais impartis. Ce montant suffisait selon lui pour lancer la procédure aux Prud’hommes, qu’il n’a jamais menée malgré des mois de promesses de saisie imminente des tribunaux, gardant mon argent et m’abandonnant complètement dans le plus grand dénuement, en plein coup d’état sanglant —qu’il condamnait avec force sur son blog : « Honneur et gloire à l’armée d’Egypte qui massacre son peuple désarmé… […] Navrant […] Ce fait criminel pourrira tout, et tout soutien au pouvoir actuel connaîtra le sort de ceux qui s’accrochent aux branches pourries.  » « Ce mec n’a aucun honneur. » « De la vraie racaille »


Lire la suite de cet article sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, abonnez-vous à la Newsletter.

jeudi 6 juin 2019

Nasrallah : chaque personne peut faire un don pour aider la Palestine

Discours de Sayed Hassan Nasrallah pendant la Journée mondiale d’Al-Quds (Jérusalem) en 2005 (mais plus que jamais d’actualité).

«  Chaque don compte, car un peu d’argent ici ou là, c’est comme des gouttes d’eau qui peuvent devenir des rivières, des fleuves ou des océans… A quelques jours de la fête de l’Aïd al-Fitr, souvenez-vous de vos frères et sœurs en Palestine. » Sayed Hassan Nasrallah

Pour faire un don pour la Palestine : https://don.h-terre.org/

Transcription :

[…] Aujourd’hui, alors que nous parlons des succès de l’Intifada, je me dois de vous dire une chose. Nous devons continuer à soutenir cette Intifada. Mais du fait de la répression dans de nombreux pays arabes, et des crises et problèmes, je veux vous dire à vous au Liban, et à tous les frères et sœurs dans le monde arabe et musulman : il y a une chose dont nous soulignons à nouveau l’importance et le caractère vivant.

Regardez donc ô mes frères et sœurs : les Etats-Unis ont œuvré pour assiéger l’Intifada financièrement et économiquement, et pour assiéger le peuple palestinien financièrement, économiquement et dans ses moyens de subsistance, et ils ont imposé aux pays du monde de placer les mouvements de djihad [Résistance], en particulier le Hamas et le Jihad Islamique, ainsi que d’autres factions, sur la liste des organisations terroristes. De l’argent a été saisi, des organisations ont été fermées, et des associations ont été interdites. Et même dans le monde arabe, beaucoup de régimes se sont soumis aux demandes américaines et ont arrêté les aides pour le peuple palestinien, interdisant les collectes de dons pour le peuple palestinien.

Je vous déclare ceci : aujourd’hui, le devoir le plus vital des Arabes et des musulmans, tout homme et toute femme, tout jeune et tout adulte, ce que nous devons apporter en premier lieu au peuple palestinien, à ses forces de djihad, c’est […]

Lire la suite de cet article sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, abonnez-vous à la Newsletter.

mardi 4 juin 2019

Nasrallah : sans le Hezbollah, Trump aurait reconnu le Sud-Liban comme un territoire israélien

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 25 mai 2019, à l’occasion du 19e anniversaire de la Libération du Liban.

Traduction : lecridespeuples.fr

Transcription :

[…] L’un des résultats les plus importants de cette victoire (du 25 mai) 2000, qui a été confirmé et renforcé avec le temps, est d’avoir façonné l’équation de la force au Liban. En 2000, face à la défaite israélienne, il est clairement apparu qu’au Liban, une force avait imposé à l’ennemi israélien (par la seule force des armes) de sortir vaincu, humilié, fuyant (piteusement le champ de bataille). Israël n’a obtenu aucun gain, ni n’est parvenu à imposer la moindre condition, le moindre accord sécuritaire (pour faciliter le retrait ou pour la suite), la moindre récompense ou contrepartie : au contraire, c’était une sortie (sans négociations ni conditions), une (véritable) humiliation. Et quoi qu’il en soit, les Israéliens eux-mêmes sont unanimes pour le reconnaître.

Lire la suite sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter. Vous pourrez choisir de recevoir chaque nouvelle publication dès sa parution ou opter pour un bulletin hebdomadaire.

vendredi 31 mai 2019

Nasrallah dénonce le projet de naturalisation des Palestiniens et la crise des réfugiés syriens

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 25 mai 2019, à l'occasion du 19e anniversaire de la Libération du Liban.

Traduction : lecridespeuples.fr
Transcription :

[...] Le troisième point (de mon propos concerne) la question de l'installation (permanente des réfugiés palestiniens au Liban et ailleurs). Je tiens à attirer l'attention sur le fait que la chose la plus importante que peut entraîner la conférence économique du Bahreïn (prévue les 25 et 26 juin 2019 pour annoncer l'Accord du Siècle) et les investissements économiques (en faveur de la Palestine) qui doivent y être débattus, ainsi que certaines mesures incitatives et des aides financières ici ou là, tout cela peut ouvrir grand la porte à la naturalisation des frères palestiniens (réfugiés) au Liban et dans le reste des pays dans lesquels ils se trouvent, en plus des pressions et des restrictions que subit l'UNRWA, et qui peuvent conduire à l'arrêt de ses activités (d'aide vitale aux réfugiés palestiniens, surtout à Gaza).

Lire la suite sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.

mercredi 29 mai 2019

L’Accord du Siècle de Trump va-t-il liquider la cause palestinienne ?

Par Jonathan Cook


Traduction : lecridespeuples.fr

S’il est authentique, le rapport publié par un journal israélien largement considéré comme le porte-parole de Netanyahu offre une vision catastrophique de l’avenir des Palestiniens.

Un rapport publié cette semaine par le journal Israel Hayom révélant apparemment des détails de l’ « Accord du Siècle » de Donald Trump ressemble au genre de plan de paix qui pourrait être élaboré par un agent immobilier ou un vendeur de voitures.

Lisez la suite de cet article sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.

dimanche 26 mai 2019

L’agonie solitaire d’Aïcha, une fillette gazaouie de 5 ans

Par Gideon Levy 

Source : Haaretz
Traduction : Fausto Giudice pour Tlaxcala

Aïcha Al Loulou a dû être opérée d’une tumeur au cerveau et recevoir une chimiothérapie à Jérusalem-Est. Israël n’a pas laissé  ses parents l'accompagner. 
 
gal-20322
Wissam Al Loulou et Mouna Awad avec le drap enroulé autour de leur fille inconsciente pendant son voyage de retour.

On était le vendredi 12 avril. Dans l'après-midi, Aïcha s'est réveillée et est revenue à la vie. Elle a dit à ses parents que la douleur avait disparu. La famille a un clip vidéo qui la montre en train de jouer après l'opération [...]

Lire la suite sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.

samedi 25 mai 2019

Nasrallah à la Libération du Liban : Israël est plus fragile qu’une toile d’araignée

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 25 mai 2000, au jour de la Libération du Sud-Liban de l’occupation israélienne. 

Traduction : lecridespeuples.fr

Ce 25 mai 2019 marque le dix-neuvième anniversaire de la Libération du Liban par le Hezbollah, qui n’était alors qu’une faction armée libanaise de quelques centaines d’hommes, soutenue par l’Iran et la Syrie. Ce mouvement de guérilla infligea à Israël la première défaite de son histoire. Une déroute humiliante obtenue par la seule force des armes, sans aucune négociation – car le Hezbollah ne négocie pas avec l’Occupant sioniste. [...]

Lire la suite sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, abonnez-vous à la Newsletter.

vendredi 24 mai 2019

Histoire juive, religion juive : le poids de trois millénaires, par Israël Shahak (1)

Je traduis et publie progressivement un ouvrage majeur du Professeur Israël Shahak consacré au judaïsme et plus particulièrement aux lois talmudiques. Il apporte un éclairage saisissant sur l'histoire du judaïsme et des communautés juives ou encore le traitement des non-Juifs par les Juifs, dont seuls les lecteurs de l'hébreu sont familiers. 

Lire la suite sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples. 

mercredi 22 mai 2019

dimanche 19 mai 2019

Hassan Nasrallah : le Hezbollah libèrera les fermes de Chebaa et tous les territoires occupés par Israël

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 2 mai 2019, à l'occasion de la commémoration du martyre du Commandant Mostapha Badreddine dit 'Zulfiqar', tué en Syrie en mai 2016.

Traduction : lecridespeuples.fr 


Transcription :

[...] Mon deuxième point au sujet de la question libano-israélienne consiste en un bref commentaire sur les fermes de Chebaa (territoire libanais occupé). 

En guise de rappel, au soir de la Libération du (24 mai) 2000, car ce débat était déjà présent à l'époque, et je me souviens d'avoir prononcé un discours et d'avoir déclaré que suite à nos discussions internes au Hezbollah, et à nos consultations avec le reste de nos amis et alliés, j'ai alors déclaré que la question de la détermination des limites du territoire libanais était du ressort de l'Etat. Ce n'est pas à nous, le Hezbollah, ou à tel parti, mouvement ou courant de décréter que tel territoire est libanais, et d'engager tout le Liban (dans ses revendications territoriales), ou de décréter que tel territoire n'est pas libanais, et d'engager tout le Liban. Tout territoire que l'Etat libanais considère comme appartenant au Liban, la Résistance est engagée pour ce territoire occupé et considère qu'il est de sa responsabilité de le libérer. Vous vous souvenez ? C'est ce que j'ai déclaré en 2000. Et de longues années se sont écoulées depuis.

samedi 18 mai 2019

Hassan Nasrallah : si l'armée israélienne attaque le Liban, elle sera annihilée devant les caméras du monde entier

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 2 mai 2019, à l'occasion de la commémoration du martyre du Commandant Mostapha Badreddine dit 'Zulfiqar', tué en Syrie en mai 2016.

Traduction : lecridespeuples.fr


Transcription :

[...] La première question que je vais évoquer est celle d'Israël. J'ai deux points à aborder au sujet d'Israël. 

Premier point : il y a aujourd'hui une atmosphère (de peur) dans notre pays, entretenue publiquement et secrètement par les Etats-Unis, certains pays européens et certains pays du Golfe, ainsi que certains médias arabes et du Golfe, à savoir les affirmations répétées... Parfois, ces propos me sont attribués, et lorsque je les nie, ils cessent de me les attribuer mais les colportent eux-mêmes – certains journalistes, médias, de (prétendues) fuites et analyses, etc. Je veux parler de la menace permanente d'une guerre (israélienne) contre le Liban. (A en croire ces journalistes), Israël est sur le point d'attaquer, Israël veut lancer une guerre, Israël va détruire le pays, faites attention ô les Libanais, etc.

Facebook supprime le compte Sayed Hasan et toutes ses pages

Au mois de janvier, Facebook a procédé à la suppression de ma page Resistance News Unfiltered (plus de 6000 abonnés), qui diffusait mes contenus anti-sionistes et anti-impérialistes traduits en anglais (discours de Hassan Nasrallah, Bachar al-Assad, Vladimir Poutine, Ali Khamenei, articles de Norman Finkelstein ou Jonathan Cook, etc.).  

Ce jour, le 18 mai 2019, Facebook a supprimé ma page Le Cri des peuples (plus de 9000 abonnés, encore visible en cache) qui les diffusait en français et ma page en anglais que je venais de recréer. Mon compte personnel lui-même a été supprimé, sans qu'il n'en reste aucune trace (même mes amis ne peuvent plus me retrouver dans leur liste de contacts). Et tout cela a sans la moindre notification ou explication, ni même aucun avertissement préalable.

La boucle est bouclée : après avoir été déclaré persona non grata sur Youtube (suppression de ma chaîne de près de 10 000 abonnés et plus de 6 millions de vues en décembre 2017), Hassan Nasrallah est donc définitivement banni de Facebook.

dimanche 12 mai 2019

L’ONU censure la publication d'une liste noire des entreprises implantées dans les territoires occupés

Par Jonathan Cook
 

Traduction : lecridespeuples.fr



L’Organisation des Nations Unies a reporté pour la troisième fois la semaine dernière la publication d’une liste noire des entreprises israéliennes et internationales [américaines, françaises, allemandes, britanniques et hollandaises] qui profitent directement des colonies de peuplement illégales établies par Israël dans les territoires occupés.

L'organisme international subissait d'énormes pressions pour garder la base de données secrète, après qu'un intense lobbying ait été exercé en coulisses par Israël, les États-Unis et de nombreuses entreprises parmi les 206 qui étaient sur le point d'être nommées.

Les responsables de l'ONU ont suggéré qu'ils pourraient rendre publique la liste dans quelques mois.

samedi 11 mai 2019

Discours de Vladimir Poutine lors du 74e anniversaire de la Victoire de 1945

Le 9 mai 2019, Vladimir Poutine a assisté à la parade militaire commémorant le 74e anniversaire de la victoire de l'URSS durant la Grande Guerre Patriotique de 1941 à 1945.


Traduction : lecridespeuples.fr


Transcription : 

Citoyens de Russie, Chers vétérans, Camarades soldats et marins, sergents et maîtres-sergents, adjudants et adjudants-chefs, Camarades officiers, généraux et amiraux,

Je vous adresse mes félicitations en ce jour de la victoire, notre journée de fierté et de deuil, et vous fais part de notre gratitude sans bornes envers les défenseurs de la patrie qui ont écrasé le nazisme.

Ils sont tous sur le piédestal de la formidable victoire. C'est pour cette victoire qu'ils ont combattu et travaillé, qu’ils ont parcouru cette route du sacrifice jonchée d'abominables épreuves, se sont dressés comme une forteresse inflexible dans le feu des combats, ont donné tout ce qu'ils avaient, et, par la souffrance, ont atteint la Victoire !

lundi 6 mai 2019

Discours de Hassan Nasrallah sur les bienfaits du mois de Ramadan

Hassan Nasrallah commente le fameux discours du Prophète (saas) à l'occasion du mois béni de Ramadan. 


Discours du Prophète (saas) sur le mois béni de Ramadan / Invocations

L'Imam Reda (as), citant la chaîne de transmission de sa lignée paternelle, rapporte de l'Imam Ali (as) : « Un jour, le Prophète (saas) nous a tenu les propos suivants :


« O gens ! Le mois de Dieu est arrivé à vous avec la Bénédiction, la Miséricorde et le Pardon. C'est le meilleur des mois pour Dieu, ses jours sont les meilleurs des jours, ses nuits les meilleures des nuits, ses heures les meilleures des heures.

jeudi 2 mai 2019

Hassan Nasrallah : Daech est un instrument des Etats-Unis et d'Israël et menace l'Asie centrale

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 2 mai 2019, à l'occasion de la commémoration du martyre du Commandant Mostapha Badreddine dit 'Zulfiqar', tué en Syrie en mai 2016.



 

Transcription :

[...] L'autre sujet (que je veux évoquer), mon deuxième point, est très important : il s'agit du champ (de bataille) où s'est rendu le Sayed (descendant du Prophète) Zulfiqar, Dieu lui fasse miséricorde, et où il a passé les dernières années de sa vie et en est revenu martyr victorieux, à savoir la Syrie. Nous allons en parler quelque peu.

Jour après jour, la validité de notre décision et de notre choix de nous rendre en Syrie est confirmée toujours plus clairement. Car aujourd'hui, nous parlons d'un dirigeant martyr qui a été tué dans cette bataille. Et on nous demande en permanence des comptes sur tout ce sang (versé). Et chaque fois que nos amis ou ennemis écrivent quelque chose (à propos de cette guerre), ils nous interrogent sur ce sang, sur nos martyrs, un grand nombre de martyrs, toute une constellation de tués et de blessés (du Hezbollah ayant) combattu en Syrie. Ils nous demandent : qui répond de ce sang (qui peut en porter la responsabilité et le justifier) ? Nous répondons de ce sang. Nous répondons de ces blessures.

mercredi 1 mai 2019

Julian Assange : 7 ans de mensonges du système politico-médiatique et première extradition d’un journaliste


Sept années durant, à compter du moment où Julian Assange s’est réfugié pour la première fois à l’ambassade d’Équateur à Londres, ils nous ont dit que nous avions tort, que nous étions des théoriciens du complot, des paranoïaques. On nous a dit et répété qu’il n’y avait pas de menace réelle d’extradition de Julian Assange vers les États-Unis, et que tout cela n’était que le fruit de notre imagination enflammée.

Pendant sept ans, nous avons dû écouter une foule de journalistes, de politiciens et d’ « experts » nous affirmer qu’Assange n’était qu’un fugitif face à la justice (« un justiciable comme les autres », dit aujourd'hui encore Le Monde), et qu’on pouvait se fier aux systèmes judiciaires britannique et suédois pour régler ce problème en toute conformité avec la loi. Durant toute cette période, on n’a entendu aucune voix « mainstream » s’élever en sa défense.

lundi 29 avril 2019

La liberté d’expression, Hassan Nasrallah et autres victimes de la censure sur Internet

Par Chris Wright 

Avec un commentaire de Norman Finkelstein


Traduction : sayed7asan.blogspot.fr


Le fait que nous vivions dans un monde où la diffusion de l'information est largement sous le contrôle de sociétés privées (et de gouvernements très largement influencés par ces grandes corporations) constitue en soi une mise en accusation suffisante de notre civilisation. Même si, de manière inconcevable, aucun autre crime n'était jamais commis nulle part et que les systèmes de pouvoir étaient généralement bienveillants envers les citoyens, un contrôle et une diffusion de l’information concentrés dans une poignée de mains privées justifieraient des tentatives de reconstruction de la société sur de nouvelles bases. Un tel contrôle est tout simplement trop contraire aux principes de la liberté d'expression et du libre accès à l'information pour être toléré par un peuple attaché à la démocratie, à la vérité et à une communication rationnelle et sans entrave. Mais c’est bien pire encore lorsque le contrôle de l'information par quelques consortiums & milliardaires est une condition préalable essentielle à ce que des crimes systématiques contre l'humanité soient commis sans cesse par ces mêmes entreprises et gouvernements. Si le public savait tout ce qui se passe, il est peu probable qu’il le tolère longtemps.

samedi 27 avril 2019

Hassan Nasrallah : Israël est incapable de lancer une guerre, méfions-nous des médias

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 22 avril 2019, à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de l'Imam al-Mahdi et du 34e anniversaire de la fondation des Scouts de l'Imam al-Mahdi.



Transcription :

[...] Mon deuxième point concerne la (perspective d'une) guerre israélienne (contre le Liban). En général, lorsqu'un journal quelconque publie des déclarations (sensationnalistes et mensongères sur le Hezbollah), même si elles me concernent personnellement, je ne les commente pas, pas plus que mes frères (au sein du Hezbollah), car il se dit vraiment trop de choses à notre sujet : déclarations, articles de presse ou scientifiques, analyses, etc., dont la plus grande partie est fausse ou basée sur des informations fausses, est animée de mauvaises intentions à notre égard, etc. [Si nous devions réfuter tous les mensonges publiés à notre sujet, nous ne serions plus le Parti de Dieu mais le Parti du Démenti].

Mais je suis contraint aujourd'hui de réagir à ce qui a été publié il y a deux jours dans un journal koweïtien, car malheureusement, les médias de notre pays ont largement relayé ces déclarations (fantaisistes). Il est vrai que c'était samedi et dimanche, et il semble qu'ils n'avaient rien d'autre à se mettre sous la dent [Rires], donc ils ont repris cette information (en boucle), malgré le fait que ce genre de propos (mensongers) est publié quotidiennement. Cela a été largement relayé sur les réseaux sociaux, et même des amis chers et proches de premier plan ont été touchés par ces propos et ont publié des articles à ce sujet.

mercredi 24 avril 2019

Hassan Nasrallah sur les sanctions contre l'Iran : Trump déclare une guerre économique au monde entier

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 22 avril 2019, à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de l'Imam al-Mahdi et du 34e anniversaire de la fondation des Scouts de l'Imam al-Mahdi.



Transcription :

[...] Le dernier point que je veux évoquer avant de conclure est qu'il y a quelques heures, [Mike] Pompeo s'est exprimé, et je veux introduire mon dernier propos de ce jour par ses déclarations. Il a déclaré... Vous savez qu'il y a des sanctions américaines contre l'Iran sur les exportations de pétrole. Ils ont accordé des exemptions à un certain nombre de pays, 8 il me semble, comme le Japon, [la Chine, l'Inde, la Turquie, la Corée du Sud, la Grèce, l'Italie et Taïwan.] Et il était prévu que le 2 ou le 3 mai, ces exemptions seraient soit prolongées, soit abrogées, ce qui signifierait que les Etats-Unis imposeraient des sanctions contre l'Iran interdisant à tout pays dans le monde de lui acheter son pétrole.

Aujourd'hui même, Pompeo a annoncé que les exemptions ne seraient pas prolongées, et qu'ils appliqueraient cette décision à partir du 2 ou du 3 mai. On lui a demandé... Bien sûr, il a parlé de l'Iran, du terrorisme, des mouvements de la Résistance, du Hezbollah, prétendant que le Hezbollah ne pouvait plus payer les salaires (de ses membres et combattants), ce qui (si c'était vrai) prouverait l'efficacité de leurs sanctions contre nous... C'est ce qu'il a déclaré aujourd'hui même. M. Pompeo se préoccupe de nos moyens de subsistance (en prétendant que nous sommes sur la paille).

lundi 15 avril 2019

Norman Finkelstein : Netanyahou est un raciste et un suprémaciste juif, à l'image d'Israël

Interview de Norman Finkelstein, le 20 mars 2019.

Source : Site de Norman Finkelstein (Parties 1, 2, 3)

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr


Transcription :

Jimmy Dore : Bonjour tout le monde! Bienvenue sur cette émission.

Nous avons un invité spécial aujourd'hui. Norman Finkelstein est un politologue, militant, professeur et auteur américain. Ses principaux domaines de recherche sont le conflit israélo-palestinien et la politique de l'Holocauste, un intérêt motivé par les expériences de ses parents, survivants Juifs de l'Holocauste. Il est diplômé de l'Université de Binghamton. Il a obtenu un Doctorat en Sciences politiques à l'Université de Princeton.

Bienvenue, Norman Finkelstein. Merci d'être notre invité.

Norman Finkelstein : Merci de me recevoir.

Jimmy Dore : Vous êtes un expert du conflit israélo-palestinien. Vous savez, la plupart des gens ne connaissent pas vraiment les causes du conflit ; ils savent juste qu'il y a un conflit et que les États-Unis sont alliés avec Israël, parce qu'ils sont (soi-disant) une démocratie et qu'ils seraient la seule démocratie au Moyen-Orient, comme certaines personnes aiment le dire.

Alors, comment expliqueriez-vous ce conflit à des personnes qui ne connaissent pas grand-chose à ce sujet, à savoir la plupart des habitants des États-Unis [et de la France] ? Et ils n'en savent certainement pas grand-chose s’ils regardent les informations à la télévision. Je ne pense pas que le citoyen moyen sache grand-chose à ce sujet. Alors, comment pouvez-vous informer les gens sur ce conflit ? Comment a-t-il commencé ? Quelles en sont les causes ?

mardi 9 avril 2019

Antisémitisme ? Poutine sur les Juifs et l'argent

Vladimir Poutine rencontre la population de Crimée, 18 mars 2019.

Source : Vesti


« Chaque somme compte, car un peu d'argent ici ou là, c'est comme des gouttes d'eau qui peuvent devenir des rivières, des fleuves ou des océans... » Hassan Nasrallah

Soutenez ce travail en faisant un don, même modeste, et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

mercredi 20 mars 2019

Hassan Nasrallah : les sanctions occidentales contre l'Axe de la Résistance sont un aveu d'échec

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 8 mars 2019, à l'occasion du trentième anniversaire de la Fondation pour le soutien à la Résistance.






Transcription : 

[…] Ce que nous subissons en fait de sanctions américaines, de siège financier et d'inscription sur la liste des organisations terroristes, et dernièrement, la décision britannique d'ajouter la branche politique du Hezbollah à leur propre liste des groupes terroristes, et les conséquences de toutes ces mesures – car par le passé, ils ont déjà inscrit notre branche militaire, comme ils le disent, sur la liste des organisations terroristes, et il y a quelques jours, ils y ont ajouté la branche politique, d'après leurs distinctions (purement artificielles)... A cet égard, lorsque nous parlons de sanctions américaines, il faut s'attendre à ce qu'elles deviennent plus sévères encore, à la fois contre ceux qui nous soutiennent et contre nous, c'est-à-dire contre la République Islamique d'Iran, contre la Syrie, et contre l'ensemble des mouvements de Résistance et de l'Axe de la Résistance, et contre nous.

jeudi 14 mars 2019

Gilets Jaunes: la police, bras armé ou partie intégrante de l’oligarchie?

Par Ramin Mazaheri

Source : http://thesaker.is/frances-yellow-vests-proving-cops-are-indeed-part-of-the-1/

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr
« La plus inévitable de toutes les lois, la seule qui soit toujours sûre d’être obéie, c’est la loi de la force. L’homme armé est le maître de celui qui ne l’est pas ; un grand corps armé, toujours subsistant au milieu d’un peuple sans armes, est nécessairement l’arbitre de sa destinée ; celui qui commande à ce corps, qui le fait mouvoir à son gré, pourra bientôt tout asservir. [...] Partout où une semblable puissance existe sans contrepoids, le peuple n’est pas libre, en dépit de toutes les lois constitutionnelles du monde ; car l’homme libre n’est pas celui qui n’est point actuellement opprimé ; c’est celui qui est garanti de l’oppression par une force constante et suffisante. [...] On veut diviser la nation en deux classes, dont l’une ne serait armée que pour contenir l’autre, comme un ramas d’esclaves toujours prêts à se mutiner ! Et la première renfermerait tous les tyrans, tous les oppresseurs, toutes les sangsues publiques, et l’autre le peuple ! » 
Robespierre, Discours sur l’organisation des gardes nationales [exclusivement bourgeoises, établies pour tenir le peuple en respect et le réprimer s'il s'avisait de faire valoir ses droits.], 18 décembre 1790.


Le parcours de la manifestation de « l’Acte 16 » du 2 mars était une sorte de visite guidée passant par les bastions des riches criminels et traîtres au peuple (l’OCDE, une école de marketing de luxe, etc.). Il s’est terminé au rond-point d’un quartier chic, Denfert-Rochereau.

Tandis que les manifestants se rassemblaient et que les flics s’armaient de pied en cap, ayant un peu de temps entre mes interviews pour la chaîne Press TV, je suis allé chez un fleuriste. Il me fallait des tuteurs pour redresser ma plante affaissée au bureau, George W. Bouchra, du nom d’un ancien chef d
entreprise qui a quitté son poste de manière ignominieuse (elle n’a jamais été employée par Press TV ni par mon patron, c’est un bureau partagé).

Alors que je commençais à parler à la vendeuse, qui semblait se demander s’il lui fallait fermer boutique et s’enfuir ou non, un membre de la police anti-émeute française a fait irruption et a interrompu notre conversation. Il avait soif. Je comprends pourquoi : les policiers anti-émeute français portent plus de protections qu'un joueur de football américain, et ont plus d'équipement d'attaque que Batman. Sa carrure imposante rendue ainsi encore plus intimidante, il a tout à fait effrayé la petite fleuriste.

mercredi 13 mars 2019

Gilets Jaunes : Moscou rejette les accusations d'ingérence et dénonce la propagande anti-russe

Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 7 mars 2019.


Video: sayed7asan.blogspot.fr


Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite

Transcription :

Nous avons pris note de la publication par Le Parisien d'une interview du porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux, dans laquelle il critique de nouveau la chaîne Russia Today et l'agence Sputnik. Outre les accusations d'ingérence des médias russes dans les processus électoraux et de propagation de fakes news, devenues habituelles pour l'establishment politique français, il parle des événements politiques intérieurs. Nous avons relevé des choses absolument inacceptables. Premièrement, si vous luttez contre les fakes – et nous savons que la France donne le la dans ce processus –, présentez au moins une seule preuve que Russia Today, Sputnik ou un autre média de Russie ou d'un autre pays n'a pas correctement couvert un sujet, a publié des désinformations ou des informations non vérifiées, a reçu un démenti mais n'a pas jugé utile d'y apporter des corrections. Y a-t-il trace de tels faits ? Ou allons-nous seulement entendre des déclarations sans fin des représentants du palais de l’Élysée ?

La Russie dénonce les crimes de guerre des Etats-Unis en Syrie

Conférence de presse de Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Moscou, 7 mars 2019.




Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite

Transcription:

Dans l'ensemble, nous estimons que la situation en Syrie est stable. Les principaux foyers de tension qui persistent se situent à Idleb, dans le nord-est et dans le sud du pays.

Nous constatons une situation très dangereuse dans la zone de désescalade d'Idleb. Les terroristes de l'alliance Hayat Tahrir al-Cham, formée autour du Front al-Nosra, ont de fait pris le contrôle de toute la zone de désescalade au début de l'année. Les combattants ont intensifié leurs bombardements contre les positions des forces gouvernementales et élargissent leurs groupes offensifs sur les théâtres des opérations d'Alep, de Hama et des montagnes de Lattaquié (Hmeimim). Environ 370 épisodes de ce genre ont été enregistrés depuis le début de l'année, qui ont entraîné 20 morts et 70 blessés.

dimanche 10 mars 2019

Nasrallah annonce la fin de l'hégémonie américaine : Trump va quitter le Moyen-Orient et abandonner ses alliés

Entretien du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 26 janvier 2019, avec Ghassan Ben Jeddou, fondateur de la chaîne panarabe et anti-impérialiste Al-Mayadeen.

Cette interview en direct, très attendue en Israël et dans le monde arabe, a duré plus de 3 heures.


Voir l'introduction, le premier, le deuxième, le troisième et le quatrième extraits de cette interview.


Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite 


 Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite

Transcription : 

Première partie

[...] Ghassan Ben Jeddou : Mais je souhaite revenir sur les Etats-Unis, car un fait d'importance capitale vient de se produire, Eminent Sayed, sur la scène générale et stratégique, à savoir que Trump a déclaré qu'il allait se retirer de Syrie, disant qu’on n’y trouve (rien que) du sable et la mort. Ma question précise est celle-ci : est-ce (simplement) un retrait tactique, à savoir que les Etats-Unis retireraient (juste) une partie de leurs forces pour vous laisser dans un bourbier ? Ou est-ce un véritable retrait, qui signifie une défaite pour les Etats-Unis ?

mardi 5 mars 2019

Norman Finkelstein : la Cour Pénale Internationale doit inculper Israël pour ses crimes de guerre à Gaza

Interview de Norman Finkelstein sur Democracy Now, le 4 mars 2019, au sujet de la publication d'un rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU accusant Israël de crimes de guerre et crimes contre l'humanité à Gaza.



Activer les sous-titres français dans le menu en haut à droite

Transcription :

Amy Goodman : Une enquête des Nations Unies a établi qu'Israël a probablement commis des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité en ciblant intentionnellement des enfants non armés, des journalistes et des handicapés à Gaza. Le rapport publié par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU jeudi (28 février) a enquêté sur la réponse israélienne sanglante aux manifestations hebdomadaires de la Grande Marche du Retour lancées par les Palestiniens à Gaza il y a près d'un an, visant la barrière de séparation fortement militarisée d'Israël.

Le rapport a établi que les forces israéliennes ont tué 183 Palestiniens, presque tous par balles réelles. Parmi les morts, on compte 35 enfants. 23 000 personnes ont été blessées, dont plus de 6000 par des tirs de balles réelles. Ecoutons Santiago Canton, le Président de la Commission des droits de l'homme.

lundi 4 mars 2019

La France de Macron à l'avant-garde de l'odieux amalgame entre antisionisme et antisémitisme

Juifs orthodoxes de Jérusalem brûlant le drapeau d'Israël, et revendiquant le démantèlement de l'Etat hébreu.

On peut mesurer à quel point l’attitude de la communauté internationale à l’égard d’Israël s’est complètement inversée au cours des cinquante dernières années en étudiant le sort d’un simple mot : « sionisme ».

En 1975, lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le monde entier se dissociait de la position des États-Unis et de l’Europe pour déclarer que le sionisme, l’idéologie fondatrice d’Israël, « est une forme de racisme et de discrimination raciale ».

dimanche 3 mars 2019

Hassan Nasrallah sur la Syrie : Washington a protégé Daech jusqu'au bout, les Kurdes et la Turquie sont les grands perdants

Entretien du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 26 janvier 2019, avec Ghassan Ben Jeddou, fondateur de la chaîne panarabe et anti-impérialiste Al-Mayadeen.

Cette interview en direct, très attendue en Israël et dans le monde arabe, a duré plus de 3 heures.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Voir l'introduction, le premier, le deuxième et le troisième extraits de cette interview.

 

Transcription : 

[...] Ghassan Ben Jeddou : Chers auditeurs, bienvenue à cette deuxième partie de notre entretien global avec Sayed Hassan Nasrallah, le Secrétaire Général du Hezbollah. 

Eminent Sayed (descendant du Prophète), premièrement, durant la pause (publicitaire), nous avons été informés que plusieurs chaines israéliennes retransmettent cette interview en direct (avec un doublage en hébreu), et que certaines chaines ont déjà commencé à commenter (vos propos). C’est clairement une chose notable.

(Abordons maintenant) le dossier syrien, du point de vue général et stratégique. Pouvons-nous dire, avec précision et clarté, que nous nous dirigeons vers une victoire finale, décisive, définitive et complète en Syrie ? Ou est-ce que l’issue est toujours complexe, de sorte que nous ne pouvons pas dire que la guerre se dirige vers la fin, et que l’Axe de la Résistance, ou la Syrie en premier lieu, ne peut pas encore parler de victoire proche ?