CE BLOG DEMENAGE A L'ADRESSE SUIVANTE : lecridespeuples.fr

vendredi 7 juin 2019

Lettre ouverte à Maître Gilles Devers, avocat “engagé”

Le courrier ci-dessous a été adressé par recommandé à deux reprises à Maître Gilles Devers, mon premier avocat français dans une affaire m’opposant à la Mission laïque française, mais n’a jamais reçu de réponse. C’est pourquoi je le publie aujourd’hui, cet avocat étant souvent présent dans les médias, ayant un blog pontifiant dans lequel il défend passionnément les causes les plus diverses, et jouissant d’une certaine notoriété « à la Jacques Vergès », notamment auprès des militants pro-palestiniens, une réputation surfaite du reste —être l’un des nombreux avocats des collaborationnistes de l’Autorité palestinienne n’est pas la même chose que d’être l’avocat de la Résistance de Gaza. Mais dans mon ignorance totale d’alors quant au monde judiciaire, et du fait de ma situation critique —seul dans un pays dictatorial, et après de longs mois de lutte acharnée contre une institution sans scrupules qui jouissait du soutien de l’ambassade de France—, ce halo de gloire m’a abusé. 

Après m’avoir encouragé à abandonner les procédures engagées en Egypte contre la MISR Language Schools, en toute perte, pour attaquer en France la Mission laïque à laquelle elle était rattachée, me promettant des chances sérieuses de succès, Gilles Devers m’a facturé près de 15 000 euros (hors taxes) pour trois procédures (Tribunal de police, 17e chambre et Prud’hommes), dont je n’ai pu réunir qu’un dixième dans les délais impartis. Ce montant suffisait selon lui pour lancer la procédure aux Prud’hommes, qu’il n’a jamais menée malgré des mois de promesses de saisie imminente des tribunaux, gardant mon argent et m’abandonnant complètement dans le plus grand dénuement, en plein coup d’état sanglant —qu’il condamnait avec force sur son blog : « Honneur et gloire à l’armée d’Egypte qui massacre son peuple désarmé… […] Navrant […] Ce fait criminel pourrira tout, et tout soutien au pouvoir actuel connaîtra le sort de ceux qui s’accrochent aux branches pourries.  » « Ce mec n’a aucun honneur. » « De la vraie racaille »


Lire la suite de cet article sur le nouveau site de Sayed Hasan : Le Cri des Peuples

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, abonnez-vous à la Newsletter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire