Abonnez-vous à la chaîne Vimeo Follow me on the Unz Review

dimanche 8 juillet 2018

Un Algérien démasque publiquement Cheikh Al-Sudais, Imam de La Mecque (VIDEO)

Source : http://sayed7asan.blogspot.fr 

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.


Suite à une conférence à Genève le 27 juin 2018 intitulée « La sécurité, son importance, les moyens pour sa réalisation et sa préservation », l'Imam de La Mecque, Cheikh al-Sudais, qui avait notamment affirmé que Trump et Ben Salmane « conduisaient le monde et l'humanité vers un havre de paix et de sécurité », a été longuement interpellé par un Algérien unijambiste, qui a dénoncé avec éloquence la politique saoudienne criminelle, alignée sur celle de Washington & Tel-Aviv. 

Malgré les efforts serviles du service d'ordre pour le faire taire, et surtout pour empêcher que quiconque ne filme la scène, celle-ci a fait le buzz sur les réseaux sociaux et les médias arabes non contrôlés par les Saoud, notamment Al-Jazeera. Sudais a piteusement battu en retraite sans esquisser la moindre réplique, si ce n'est d'affirmer, sans la moindre gêne, qu'il n'y avait pas d'embargo contre le Qatar (sic).

Alors qu'il y a quelques années encore, les musulmans, en Orient comme en Occident, étaient largement hypnotisés par les grands Cheikhs d'Arabie Saoudite, dont, grâce aux pétrodollars, presque chaque foyer musulman possédait des récitations du Coran, leur aura s'est considérablement dégradée aujourd'hui, comme en témoignent l'audience clairsemée de cette conférence, et les réactions de solidarité qui se sont manifestées tant sur la vidéo que sur les réseaux sociaux. Dorénavant, les Saoud wahhabites ne sont plus assimilés à l'Islam, dont ils n'ont jamais constitué qu'une secte hérétique et barbare parfaitement incarnée par Daech, mais bien à ce qu'ils ont toujours été, à savoir une entité artificielle créée de toutes pièces et maintenue par l'impérialisme — jadis britannique, aujourd'hui américain , un cheval de Troie de l'Occident en Orient, tout comme Israël. 

L'annonce prochaine du prétendu « Accord du siècle », censé liquider définitivement la cause palestinienne, par le triumvirat Trump - Netanyahou - Ben Salmane (un Tocard Gang archétype, si jamais il en fût), signera certainement l'arrêt de mort de la dynastie Saoud, déjà moribonde du fait de sa déroute au Yémen et de l'échec monumental du projet américain en Syrie. Hormis Washington, Tel-Aviv (et leurs satellites, agents et mercenaires) et les islamophobes de tous bords, le monde ne pourra que s'en féliciter.

Sayed Hasan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire